06/10/2003

10. Maltraitance : dernière question.

                                                 
Comment la violence peut-elle émerger aussi en institution ?
 
Toutes les institutions peuvent devenir maltraitantes à un moment ou un autre, même les résidences de haut standing, car elles doivent faire face à des contraintes trop nombreuses : une institution est un hôtel-restaurant qui est ouvert 365 jours par an, doit fonctionner 24 heures sur 24,  sans aucune pause, avec un personnel parfois limité en nombre, non formé sur le plan hôtelier, qui doit aussi prendre en charge l'accueil psychologique des personnes et de leurs familles. Enfin, actuellement 30 à 35 % des résidents de ces institutions sont atteints de la maladie d'Alzheimer, avec des troubles du comportement tels qu'ils épuisent non seulement le personnel mais aussi les autres résidents. Autrement dit, il est très difficile d'assumer toutes ces difficultés de front et, dans la grande majorité des institutions, il arrive que certains membres du personnel, épuisés, fragilisés, à bout de tolérance, finissent par commettre des actes de maltraitance.

Robert Hugonot, médecin et gérontologue est l'auteur du livre "La vieillesse maltraitée". Il contribue depuis plusieurs années à mettre en lumière les violences faites aux personnes âgées. Ce médecin préside l'association ALMA qui a pour objet l'écoute des problèmes de maltraitance des personnes âgées. Ci-dessous l'adresse du site internet de cette association. 

Écrit par p@role. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.