20/01/2004

25. Le cantou : une heureuse alternative.




Les Cantous.

 

Le cantou est une formule d'accueil pour les personnes âgées désorientées ou souffrant de la maladie d'Alzheimer.


 
  • A la fin des années 70, la création du premier Cantou (centre d'animation naturel tiré d'occupations utiles), à Rueil-Malmaison, en banlieue parisienne, par Gérard Caussanel, répondait à un objectif simple : faire cohabiter des personnes âgées séniles avec d'autres moins désorientées pour stimuler les premières et tenter de préserver leur autonomie. Il est à noter que le mot cantou est également un mot provençal, encore utilisé de nos jours, qui signifie le foyer, l’âtre.

  • Un  cantou cherche donc à offrir un foyer, un lieu de vie communautaire à des personnes désorientées. Dans le cantou, les résidents vont  trouver un espace où la communication, l'entraide et les relations sont favorisées.  Les personnes âgées sont invitées, en fonction de leurs possibilités et de leurs souhaits, à participer à tous les actes de la vie quotidienne (épluchage des légumes, mise de la table, vaisselle, pliage du linge).

  • Le cantou va donc préserver ou  rendre aux personnes  une certaine autonomie. C’est le groupe  qui va aider à sauver l'autonomie individuelle dans un environnement protégé. Stimulé par les membres du personnel et sa famille à laquelle il est demandé de s'impliquer dans le projet, le résident pourra mieux exploiter toutes les potentialités qui lui restent. Cette sollicitude rassurante va diminuer l’anxiété. les familles, déstabilisées par la détérioration mentale d'un de leurs parents âgés, sont impliquées. L’esprit des cantous, c’est offrir un lieu d’accueil, mais aussi de préserver au maximum le lien familial en intégrant les membres de  chaque famille, par la  participation aux activités et à des rencontres.
    Dans l’esprit du cantou, Personne ne peut ni ne doit prétendre remplacer les proches dans les deux domaines de l’apport affectif  et de la responsabilité.

  • Concrètement, un cantou est une petite unité autonome qui accueille une douzaine de personnes.Les chambres sont le plus souvent individuelles avec, pour chacune d'elles, une salle de bains avec lavabo, un WC, une douche. Les chambres ne sont pas éloignées d'une grande pièce commune qui permet, dans le même lieu, de préparer les repas, de les partager, de se reposer et de passer la journée. La cuisine est intégrée ou proche et accessible aux résidents. Une terrasse extérieure ou un jardin seront facilement accessibles. Ce lieu de vie est donc un espace de liberté. Les responsables du cantou et les autres membres du personnel  sont polyvalents. Ils accompagnent  et se tiennent à la disposition des résidents en évitant de se substituer à eux pour tous les gestes de la vie qu'ils peuvent encore effectuer seuls.


Écrit par p@role. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

04/01/2004

24. Ressources morales et physiques.

 

 

 

 

Une personne presque centenaire a été retirée vivante des décombres de Bam samedi, après le séisme qui a dévasté cette ville du sud-est iranien le 26 décembre 2003.

Shahr-Banou Mazandarani, âgée de 97 ans, a été extraite en vie des gravats par des sauveteurs iraniens avec seulement quelques blessures superficielles. Elle a survécu huit jours sans s'alimenter grâce au meuble qui lui est tombé dessus et a formé une cavité lui permettant de respirer. 

Ce séisme a déjà tué plus de 41 000 habitants de cette ville qui en comptait 100 000, a admis l'agence IRNA, agence officielle d'information Iranienne. Le bilan total pourrait dépasser les 45 000 victimes, ajoute la même source d'information.



Écrit par p@role. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

02/01/2004

23. Sondage sur les Maisons de Repos et de Soins.


En Belgique, un  sondage a été effectué en 2001  pour le compte de l'institut scientifique du ministère de la Santé Publique. L'enquête tente de faire le point sur la satisfaction dans les Maisons de Repos et de Soins en Belgique. Signalons qu'au  31-03-2001, on dénombrait 120 000 personnes vivant dans des établissements reconnus pour personnes âgées.
 Les résultats de l'étude ont été récemment rendus publics. Une constatation s'impose : les résultats diffèrent  d'après les régions, le taux de satisfaction étant sensiblement plus élevé en région Flamande qu'à Bruxelles ou en Wallonie. Cette différence peut sûrement s'expliquer en partie par un encadrement sensiblement plus élevé en Flandre que dans les autres régions du pays. Notons qu'en ce qui concerne les établissements du secteur public,  la moyenne de personnel est de 61 personnes en Flandre pour 100 résidents, pour 53 membres du personnel à Bruxelles et en région Wallonne.
Cette étude fournit également quelques  précisions intéressantes sur la population de ce type d'établissement :
  * Les maisons de Repos et de Soins ont une population principalement de sexe féminin ( 70 % des personnes  ayant répondu à l'enquête sont des femmes ).
  * Trois personnes sur dix sont sans enfant en vie. La même proportion reçoit moins d'une visite par semaine.
  * Plus d'une personne sur quatre n'a pas été consultée lors de son placement.
  * Plus d'un résident sur deux a une perception négative de son état de santé.
  *  La durée moyenne de séjour en Maisons de Repos et de Soins est légèrement inférieure à 4 ans ( 44 mois plus exactement ).
  * Les personnes âgées ne quittent plus ces établissements où elles terminent leur vie.
  * La durée de vie d'un résident est plus courte en chambre commune qu'en chambre individuelle.

Les enquêteurs ont collecté l'avis des résidents, mais aussi de leurs familles et du personnel en place.









Écrit par p@role. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

22. Avis des Résidents.

 

2012 florennes3069764757_1_3_MO9FUbaw.jpg



Globalement, les personnes âgées expriment un relatif contentement.
Mais plusieurs points noirs sont épinglés par les résidents en M.R. et M.R.S. et à prendre en considération. Il y a un désir généralisé de plus de liberté et d'autonomie. 
* Un des problèmes  mis en évidence par l'étude est qu' un nombre non négligeable de résidents constatent et regrettent  de ne pas pouvoir prendre de décision (16,8 % ).
* Dans certaines situations, les  personnes âgées  se sentent infantilisées par le personnel.

Autre problème évoqué par les personnes âgées vivant en M.R.S., le sentiment de vivre en vase clos.
* Un nombre particulièrement important  regrette  la rareté ou l'absence d'activités prévues en dehors de l'institution (36,2 % d'insatisfaits).
*  Les résidents se plaignent de la rareté des contacts avec l'extérieur (17,6 % d'insatisfaits).

Le douloureux problème de la cohabitation avec des personnes démentes est  également souvent évoqué. 
Certaines personnes  déclarent souffrir de la solitude  (14,3 %).

Dans leurs problèmes quotidiens, les personnes âgées épinglent  aussi des manquements :
En règle générale, les personnes préfèreraient se lever et se coucher plus tard et disposer d'activités en soirée.
* Un résident sur trois (31,1 % exactement) dénonce la lenteur de réponse à ses appels.
* Les repas ( qualité, choix, horaires,etc...) font l'objet de critiques par une personne sur cinq (19,2 %)  Les personnes âgées regrettent que les repas soient servis trop tôt, surtout le soir.
* L'entretien du linge personnel fait l'objet de critiques par une personne sur sept (14,4 %) .



Écrit par p@role. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

21. Avis des Familles.


Sans surprise,  la satisfaction l'emporte sur le mécontentement.
En effet, les Maisons de Repos et de Soins soulagent les familles d'une charge parfois très pénible et  nous sommes dans un secteur où de manière endémique, l'offre ne peut satisfaire la demande.
On se doit de signaler deux restrictions :
 * les familles remarquent et déplorent  que les établissements ne prennent que fort peu compte des remarques et plaintes des résidents et de leur famille.
*  la communication n'est pas jugée bonne. Les familles pensent que les Maisons de Repos et de Soins ne donnent pas assez d'informations. 
 Le sondage permet une observation intéressante : plus les proches de résidents sont jeunes et instruits, plus ils expriment leur mécontentement.












Écrit par p@role. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

20. Avis des membres du Personnel.


Un des principaux enseignements de l'enquête ne vient ni des personnes âgées ni de leurs familles,
 mais bien du personnel qui les soigne. L'enquête révèle qu'il y a un réel problème d'insatisfaction du personnel soignant. La cause principale est le stress permanent dont le personnel  des maisons de repos et de soins est victime. 

* un travailleur sur dix en poste en maison de repos en Belgique se déclare « vidé » ou « émotionnellement épuisé » au moins une fois par semaine.
* quatre personnes sur dix se disent moyennement à fortement stressées.
* le fait d'évoluer dans les plus grandes structures est un facteur aggravant le stress.
* Les plus âgés et les plus anciens figurent parmi les plus stressés.
 
Une des explications la plus souvent avancée par les membres du personnel est celle-ci : le personnel stressé désigne comme principale coupable la trop grande quantité de travail  pour le temps donné et les moyens impartis. Dans ce domaine aussi, Les résultats diffèrent d'après les régions. Le stress est  logiquement moins ressenti en Flandre où la charge de travail est répartie sur un  personnel sensiblement plus nombreux.  

D'autres enseignements déjà constatés par d'autres études, sont confirmés par le sondage:
* Plus le travailleur s'investit, plus la charge psychologique est lourde à porter.
* le sentiment assez généralisé que les difficultés sont insuffisamment reconnues et prises en compte par les directions.
* L'absence de solidarité entre collègues est aussi déploré,dans une société qui devient incontestablement de plus en plus individualiste.













Écrit par p@role. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer