20/04/2004

34. Acharnons-nous pour que l'Homme soit partout respecté!

 
(cliquez sur la photo de soeur Emmanuelle pour l'agrandir).


Soeur Emmanuelle était, ce lundi 19 avril 2004, l'invitée du journal télévisé de 19 heures sur R.T.L. Elle est encore sur la brèche à 96 ans.
De son vrai nom Madeleine Cinquin, elle est née en Belgique, à Bruxelles, le 16 novembre 1908. Alors qu'elle n'a que six ans, elle vit le drame qui affectera toute son enfance : son père se noie sous ses yeux, sur une plage de la mer du Nord. Sa jeunesse se partagera entre Paris, Londres et Bruxelles.
C'est en 1931 qu'elle devient religieuse. D'abord professeur de lettres à Istanbul pendant 28 années, elle l'est ensuite en Turquie et en Tunisie, puis en Egypte.
A l'âge de la retraite, à 63 ans, elle s'établit définitivement au Caire, auprès des chiffonniers de la capitale d'Egypte.
Elle partage leur quotidien, couchant à même le sol chaque nuit pendant 20 ans dans un des plus misérable bidonvilles de la planète.
En 1980, à 74 ans, elle fonde une A.S.B.L. actuellement présente dans neuf pays, dont certains (Burkina Faso, Egypte, Haïti, Soudan, etc.) figurent parmi les plus pauvres de la planète. Dispensaires, écoles, maisons, elle n'a de cesse de construire pour les plus nécessiteux. Son slogan est "agir est à la portée de tous !". Avec énergie et joie de vivre , elle secoue le monde entier pour récupérer les dons. Elle ira jusqu'à se mettre en froid avec l'autorité ecclésiastique à quelques reprises, en demandant à l'Eglise de vendre ses richesses.

En 1993, à 85 ans, elle est obligée de rentrer en France pour raisons de santé. Elle vit dans le Var, où elle s'occupe des S.D.F.
En 2001, soeur Emmanuelle a publié " Richesse de la pauvreté ".
En 2002, celle qu'on a appelé " la chiffonnière du Caire", a été décorée de la Légion d'honneur. Juste distinction d'un parcours exceptionnel pour une femme rebelle contre l'injustice et la misère et qui a donné sa vie aux plus pauvres.

Écrit par p@role. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.