02/05/2004

36. Accidents vasculaires cérébraux(2).

 

Il existe deux types d' accidents vasculaires cérébraux :
-   La thrombose.
-   L'accident hémorragique.
La thrombose est le résultat de la formation d'un caillot de sang dans les artères. Ce caillot peut circuler dans le sang et venir obstruer une artère plus étroite dans le cerveau. Une partie du cerveau sera privée de sang et donc d'oxygène. Les cellules cérébrales de cette région, privées de cet apport d'oxygène, sont détruites.
L'accident hémorragique se caractérise par le déchirement de l'artère, ce qui provoque un écoulement de sang dans le cerveau. Cette hémorragie peut être la conséquence d'un 
traumatisme cranien (choc accidentel), d'une malformation congénitale (rupture d'anévrisme), ou d'une poussée de tension artérielle.Dans les cas les plus graves, le patient décède rapidement. Les personnes qui ont subi un A.V.C. gardent souvent des séquelles sur le plan moteur, sous forme d' hémiplégie, c'est à dire une paralysie des membres d'un côté du corps.
Cette paralysie peut affecter d'autres fonctions. Les patients peuvent souffrir de troubles de la parole et de la déglutition, de troubles de la vue, de troubles du comportement comme l'hyper-émotivité, d'incontinence, etc.

source : institut scientifique Belge de santé publique. (étude Dr Devroey, déc.2003).
 
Quand les personnes âgées frappées par un A.V.C. entrent en institution, elles sont particulièrement fragilisées. Elles sont  souvent découragées et la dépression les guette. C'est dire qu'elles doivent faire l'objet de beaucoup de sollicitude dans les soins. La rééducation par la kinésithérapie et parfois la logopédie est indispensable et va jouer un rôle primordial. Cette réadaptation doit apporter aux patients une aide importante sur le plan physique et un soutien essentiel sur le plan moral.













Écrit par p@role. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.