29/06/2004

43. Paroles d'une personne démente.






Tout en marchant avec moi,
Anna  a chuchoté à mon oreille :  « J’ai pleur ».



En une seule petite phrase, elle a résumé
la crainte et la tristesse qu’elle ressent au quotidien. 




C’est la concision poussée à la perfection,
comme chez les philosophes et les écrivains de talent.    





















Écrit par p@role. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

25/06/2004

42. Parachutiste sur le tard.

 

 

Deux jours après avoir rendu un dernier hommage à Ronald Reagan, qui l'avait précédé à la Maison Blanche, l'ancien président George Bush a choisi de fêter son 80e anniversaire en...sautant en parachute. Pour ce saut, ce n'est pas sur le sol Irakien ou sur le sol Afghan que l'ancien Président avait choisi de se poser mais bien celui de son Texas natal, jugé plus sûr.
Le père de l'actuel président des Etats-Unis en était (seulement) à son quatrième saut en parachute. En 1944, pendant la deuxième guerre mondiale, jeune pilote de 20 ans, il avait été contraint d'abandonner son appareil en proie aux flammes au-dessus du Pacifique, avant d'être secouru par un sous-marin. En 1997, âgé de 72 ans, George Bush père avait renouvellé l'expérience, pour le plaisir. Devant le succès médiatique obtenu, Il s'était offert, en 1999, un troisième saut pour ses 75 ans.
Cette fois, à 80 ans, la performance de ce 13 juin 2004 mérite incontestablement d'être saluée.
 




Écrit par p@role. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

19/06/2004

41. Paroles d'une soignante.


           

                              Démence.
 

 


J’ai perdu ma psyché                           J’ai perdu mes idées
Et mon identité                                   J’erre dans le noir
Je suis déconnectée                             Présent ou bien passé
De la réalité.                                       Ne sont que trous noirs.   




J’ai perdu mes pensées,                        J’ai perdu mes aimés
La raison, les saisons,                           Je les ai oubliés
Le bonheur d’aimer,                             Et puis mes amitiés
Mes chagrins, l’horizon.                        Je suis folle à lier.



 
Je ne fais que marcher,
Crier, déambuler,
Gesticuler, prier,
La nuit et la journée. 

 

 
texte adressé par Nathalie COUDRAY, qui est soignante dans une résidence pour personnes âgées
située dans le Cher ( France ).





Écrit par p@role. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

11/06/2004

39. Reagan souffrait de la maladie d'Alzheimer.


Ce samedi 5 juin 2004, l'ancien président américain Ronald Reagan, est mort à l'âge de 93 ans, des suites de la maladie d'Alzheimer. Il est décédé dans sa résidence de Los Angeles. Il était né le 6 février 1911 à Tampico (Illinois) dans une famille très modeste. Après une longue carrière d'acteur au cinéma, il s'était lancé dans la politique et était devenu, en 1981, le 40 ème président des Etats-Unis. Facilement réélu en 1984 pour un second mandat, il avait quitté la Maison Blanche en janvier 1989, à quelques jours de son 80e anniversaire. Il a été le plus vieux président en exercice des Etats-Unis. 

Lors de sa dernière apparition publique, le 5 novembre 1994, l'ancien président avait annoncé qu'il était atteint de la maladie d'Alzheimer. Cette annonce avait beaucoup contribué à la prise de conscience de cette maladie aux Etats-Unis. En décembre de l'année dernière, sa fille Patti avait révélé au magazine People que son père n'était plus en mesure de parler ou de marcher, de se nourrir tout seul ni même de reconnaître les membres de sa famille. Depuis quelques jours, Ronald Reagan était atteint d'une pneumonie. Son épouse Nancy et leurs enfants Patti et Ronald Junior, restaient à son chevet.






Écrit par p@role. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

06/06/2004

40. Nancy Reagan a soigné son mari.


Pendant dix ans, Nancy Reagan a soigné son mari et la maladie de son mari l'a menée à s'investir en faveur des victimes de la maladie d'Alzheimer. 
 «Le long voyage de Ronnie l'a emmené dans un lieu où je ne peux plus l'atteindre et je suis déterminée à faire tout ce que je peux pour épargner cette douleur à d'autres familles», affirmait-elle récemment.
Nancy, jugée futile,  n'avait pas été appréciée comme épouse de président en exercice. Mais les médias ont été émus par son stoïcisme et sa dignité face à la maladie de son mari. Aujourd'hui âgée de 82 ans, elle paraît frêle et épuisée par l'épreuve mais a montré son courage et sa ténacité. Elle a gagné l'admiration de son pays. Quand Ronald Reagan a été malade, Nancy aurait pu le faire soigner par d'autres mais elle n'y a jamais pensé. Elle a tout fait pour l'aider.  Elle sortait rarement, seulement pour une fonction officielle ou un lunch rapide. Elle passait tout son temps avec lui, même s'il ne la reconnaissait plus. 
 « Ne pas pouvoir partager nos souvenirs est le plus dur », expliquait-elle en 2002 lors d'une rare interview. Contre Georges Bush et la droite religieuse qui s'opposent à utiliser des embryons pour la recherche, Nancy Reagan a fait un lobby intense ( mais discret pour ne pas embarrasser le Président ). Nancy a déclaré publiquement ne pas comprendre qu'on puisse tourner le dos à une recherche qui offre de l'espoir pour soigner les maladies d'Alzheimer ou de Parkinson, le diabète, etc.
 «Espérons qu'elle redoublera d'efforts; sa voix est cruciale et ce serait un hommage à la mémoire de son mari», écrit le «New York Times».  




Écrit par p@role. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer