16/07/2004

45. Notoriété mondiale à 86 ans.


l'ancien président sud-africain Nelson Mandela, qui aura 86 ans ce dimanche 18 juillet 2004, est à Bangkok où il participe à la 15ème conférence mondiale sur le sida.
Mandela met sa notorité internationale au service de la lutte contre cette maladie qui contamine chaque jour 14.000 personnes et qui, selon les experts, causera la mort de 48 millions de personnes d'ici 2010.
La présence charismatique de Mandela détend l'atmosphère d'une conférence assombrie par une polémique persistante sur la politique des grands laboratoires pharmaceutiques...presque tous américains.

Se déplaçant avec quelque difficulté mais s'exprimant avec force, Nelson Mandela a attiré l'attention sur la tuberculose, qui s'associe fréquemment au sida chez les malades des pays pauvres."La tuberculose reste délaissée. Aujourd'hui nous appelons le monde à reconnaître que nous ne pouvons pas lutter contre le sida à moins de nous attaquer aussi à la tuberculose", a-t-il dit avant que la fondation de l'Américain Bill Gates n'annonce un plan de financement de 44,7 millions de dollars pour aider à combattre cette maladie opportuniste.
"La tuberculose équivaut trop souvent à la peine de mort pour les malades du sida", a dit Mandela, qui a lui-même contracté la tuberculose lors des 27 années de prison qu'il a enduré, pour défendre ses idéaux, sous le régime de l'apartheid.







Écrit par p@role. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

11/07/2004

44. Destin exceptionnel


Emile Brichard est décédé à son domicile ce jeudi 08 juillet 2004, à Villers-Poterie, petit village de Belgique. Derrière ce nom qui ne vous dit vraisemblablement rien, se cache un destin assez exceptionnel.
 
Emile Brichard était né au XIX ème siècle, le 20 décembre 1899, à Arsimont, près de Namur. A 104 ans, Il vivait encore seul, de manière autonome, même s'il était aidé par son entourage, principalement son fils et sa belle-fille.
 
Alors que la Belgique pensait avoir perdu son dernier combattant de la guerre 1914-1918, un journal local avait rappelé récemment son existence aux autorités. En 1914, sa famille s'était réfugié en Angleterre mais était rentrée ensuite en France, à Dieppe. Il avait travaillé dans une usine d'armement puis avait été appelé au combat dès l'âge de 18 ans. Il n'oubliera jamais l'horreur des combats dans les tranchées.
 
De même, il était le plus ancien coureur du Tour de France encore en vie. Les organisateurs l'avaient oublié, et il avait fallu leur rappeler qu'Emile était largement en tête du peloton des plus anciens participants à la plus célèbre épreuve cycliste. Ce sportif avait participé au tour en 1926. Il avait été contraint à l'abandon dans l'étape Evian-Mulhouse, longue de 370 kilomètres. Emile Brichard avait crevé deux fois dans le col de la faucille et était arrivé hors des délais...
 
Il avait aussi exercé le dur métier de mineur, si glorieux jadis, mais  aujourd'hui tombé pratiquement dans l'oubli.






Écrit par p@role. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer