14/09/2004

53. Un plan " Alzheimer " en France.

 

Philippe Douste-Blazy, ministre français de la Santé, a présenté, ce lundi 13/09/04, un plan destiné à "améliorer la qualité de vie" de quelque 800.000 personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer ou de troubles apparentés ainsi que de leur famille.


-Pour faciliter le diagnostic précoce de la maladie, les moyens des 232 "consultations mémoires" existantes doivent être renforcés et cent nouvelles structures de ce type créées d'ici 2007. Par ailleurs, à partir de 70 ans, une évaluation cognitive sera  intégrée aux consultations de prévention prévues par la loi de santé publique.
-Pour mieux accompagner les malades vivant à domicile, le nombre de places d'hébergement temporaire et d'accueil de jour en "petites unités de vie" devrait passer de 2.378 places en 2004 à 15.500 en 2007.Cette mesure vise à permettre aux familles de profiter de moments de répit, a précisé le ministre, évoquant aussi la diffusion de nouveaux services, comme une "garde itinérante de nuit" susceptible de venir aider la famille en cas de besoin.
-Le ministre a également annoncé que la maladie d'Alzheimer serait inscrite sur la liste des affections de longue durée, car il n'est "plus question de la confondre avec une psychose ou des troubles du comportement".
-Prendre en compte la spécificité de cette maladie, former des professionnels, faciliter la prise en charge des malades en situation de crise, encourager la recherche, figurent également au nombre des objectifs de ce plan.


Pour Jean Doudrich, président de l'Association France Alzheimer, ce plan "ouvre des horizons" mais "ce qui compte, c'est le résultat" et non "les mots, les annonces".












Écrit par p@role. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.