30/09/2004

56. huit vendemiaire de l'an dix.

 

 

 

Extrait du "Journal de Paris", daté du 8 vendémiaire an 10.
 
   
" Il existe dans la commune d’Ebréon, département de la Charente, un vieillard âgé de 108 ans. C’est un bon vigneron, qui se tient encore aussi droit qu’un jeune homme. Il a conservé toutes ses dents. Ses cheveux n’ont éprouvé aucune altération, et sont restés aussi noirs qu’ils l’ont toujours été. Il n’a jamais eu recours au secours de la médecine, ni de la chirurgie. Il observe un régime auquel il doit, dit-il, sa santé et ses forces. Ce régime consiste à déjeuner avec un morceau de bon pain bien frotté d’ail, et à n’user dans les autres repas, que de pain trempé dans le vin. Il faut que ce régime soit excellent, puisqu’il lui a conservé à 108 ans, assez de forces pour labourer lui-même sa vigne, et porter des fardeaux très pesants. "


La date du 8 vendémiaire an 10 correspond au 30 septembre 1801. Le mois de vendémiaire est le premier mois du calendrier républicain français. Il tirait son étymologie « des vendanges qui ont lieu de septembre en octobre », selon les termes du rapport présenté à la convention nationale par Fabre d'Eglantine, au nom de la « commission chargée de la confection du calendrier ».


 




 

Écrit par p@role. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.