23/12/2004

67. La liberté de choisir.

 
 
 

 

La liberté de choix est un droit fondamental de la personne. De plus en plus, les personnes âgées s'en voient privées sous prétexte qu'elles sont trop âgées ou trop vulnérables.
Notre société a tendance à mettre en oeuvre des pratiques sécuritaires qui vont à l'encontre du respect du droit à la décision des personnes, particulièrement des personnes âgées.
Dans une société comme la nôtre, chacun prône et développe pour lui-même une indispensable autonomie. Sauf pour les plus faibles ?
Certes, il est de notre devoir de citoyen d'intervenir quand quelqu'un se met en danger, mais n'existe-t-il pas d'autres recours que la négation de la liberté d'autrui ?
 
 
Bertrand Dufourcq.  (Président de la fondation de France).

 
Certains professionnels des maisons de repos ont tendance, sans en prendre conscience, à imposer, par facilité, une vie normalisée, sans pouvoir de décision, aux personnes âgées.
On en rencontre même qui sont même fiers de proposer une vie sans soucis, sans se rendre compte qu'ils ne proposent qu'une vie sans le moindre choix, infantilisante et humiliante.
Qu'en est-il du droit d'être informé, de s'assumer, du droit à l'intimité, du droit de prendre la parole, du droit de se tromper, d'accepter de l'aide ou de la refuser.
Parfois même, qu'en est-il du droit de se  mouvoir, de se mettre debout, du droit de respirer l'air frais, d'aller à la toilette quand le besoin s'en fait sentir.
La liberté de choix doit être prise en considération jusqu'au bout de la vie, même et surtout pour les personnes les plus faibles, celles qui ont perdu leur autonomie physique comme celles qui souffrent de démences.
 

Écrit par p@role. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

13/12/2004

66. Sérénité.


 
Quant à moi, j'ai atteint le bout de mon périple.
Quarante ans d'aventures ont alourdi mon pas et mon souffle.
Je n'ai plus d'autre désir que de vivre, au milieu des miens, de longues journées paisibles.
Et d'être, de tous ceux que j'aime, le premier à partir.
 


 
Amin Maalouf  ( dernière page du roman: "Léon l'africain").


Écrit par p@role. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

09/12/2004

65. La longévité de Juan Miro.

 
 



Le célèbre peintre espagnol Joan Miró est né le 20 avril 1893. A l'âge de sept ans, il prend ses premiers cours de dessin et, à peine âgé de quatorze ans, il assiste aux cours de l'école des beaux-arts de Barcelone. A 18 ans, le catalan décide de consacrer sa vie à la création artistique. Dix ans plus tard, il s'installe à Paris, ville où il expose et  rencontre Picasso.
Sa carrière d' artiste sera non seulement précoce mais aussi aussi d'une longévité exceptionnelle. En 1981, alors qu'il est âgé de 88 ans, il crée une sculpture de 12 mètres pour la ville de Chicago. L'année suivante, il réalise deux autres sculptures monumentales: Personnage et oiseaux à Houston, et Femme et oiseau à Barcelone ( reproduction ci-dessus). Les oeuvres de la fin de vie de Miró sont toujours aussi colorées et pleines de fraîcheur.

Il décède le 25 décembre 1983 à Palma de Majorque, mais est enterré à Barcelone, sa ville natale.
 

Écrit par p@role. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

01/12/2004

64. Ils ne vieilliront pas.

 

 

 


 
Ce premier décembre, journée contre le SIDA.
Huit mille morts par jour dans le monde. Près de quarante millions de personnes contaminées par le VIH. Le sida est une urgence majeure. Depuis sa découverte il y a vingt et un ans, le virus du sida est devenu la première cause de mortalité au monde.

 
Sida : syndrome d’immuno déficience acquise.
VIH : virus d’immunodéficience humaine.






Écrit par p@role. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer