07/01/2005

68. Facultés d'adaptation des personnes âgées.


 
Les personnes âgées font souvent preuve de facultés d'adaptation étonnantes, contrairement aux idées reçues. Confrontées au cortège de changements apportés par le vieillissement, elles réussissent  généralement à trouver des solutions acceptables. C'est ainsi qu'elles supportent les deuils successifs, l'isolement ou l'entrée en institution, elles adaptent leur vie au ralentissement de certaines fonctions, à l'apparition ou à l'aggravation de certaines affections...
Un admirable exemple d'adaptation à la la perte de certaines facultés nous a été donné par le pianiste Arthur Rubinstein.

 
Né à Lodz en Pologne en 1887, Arthur Rubinstein fut le pianiste virtuose le plus ovationné du XXe siècle. A 80 ans passé, Arthur Rubinstein était encore magistral dans le répertoire du concerto romantique. Il était inoubliable dans ses interprétations de Schumann, Debussy et Ravel, mais c'est dans la musique de Chopin qu'il s'affirmait comme l'un des plus grands virtuoses.
A l'âge de 90 ans, Arthur Rubinstein donnait encore des concerts dans les plus grandes capitales du monde. Le vieil homme devait s'adapter à la perte de sa légendaire dextérité... Il avait changé et réduit son répertoire. C'est ainsi que, quand il jouait Chopin, il ralentissait imperceptiblement le rythme avant de jouer les mouvements rapides qu'il ne pouvait plus jouer aussi vite. Ainsi, il conservait les contrastes et la plupart des mélomanes ne se rendaient compte de rien...












Écrit par p@role. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.