28/03/2005

74. Le Pape qui a perdu la parole.

La fin de vie du pape donne une nouvelle dimension, tellement plus humaine, à cet homme exceptionnel. "Jean-Paul superstar"  a quitté définitivement le camp des grands de ce monde, le monde de l'argent, le monde du pouvoir. Depuis quelques semaines, il était définitivement entré dans le monde des personnes âgées et handicapées. Ces derniers jours, il a rejoint le camp des sans-voix et des agonisants. Il semble qu'il ait refusé qu'on cache ses souffrances et ses faiblesses. Au contraire, le pape devenu infirme fait l'effort de se montrer, de venir à la rencontre du monde tel qu'il est.

Le pape n'est plus un grand de ce monde qui rend une brève visite aux malades en entrainant avec lui les médias. Le chef de l'Eglise catholique est devenu un vieil homme comme tant d'autres dans nos maisons gériatriques. 
Alors qu'il ne parle plus, il témoigne mieux que jamais sur la maladie et la mort. Il contribue à briser la loi du silence sur les souffrances physiques et morales qu'endurent de nombreuses personnes âgées.























Écrit par p@role. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.