25/10/2005

 99. les vraies questions.

 




Et si les personnes âgées étaient, avant tout, considérées comme des personnes adultes ?

Que perdrions-nous, nous les professionnels, de notre pouvoir, de notre narcissisme ?

Que gagnerions-nous en échanges vrais, en expérience de vie, en humilité, en respect ?

Sommes-nous prêts à laisser vraiment la parole à chacun de nos aînés ?
A leur permettre d’exprimer leurs attentes, leurs craintes, leurs sentiments d’abandon, d’inutilité, leur peur de l’échéance finale, de la mort ?


Sommes-nous prêts à poursuivre le chemin avec chacun d’eux dans un échange relationnel fait de respect et d’intégration dans la vie sociale ?





Ces questions nous sont posées par  Marie-Claire GIARD, assistante sociale, responsable de l’Antenne Andromède, gérée par le Centre public d'action sociale de Woluwe-Saint-Lambert, en Belgique.
En 1993, l’Antenne Andromède avait été reconnue comme projet innovant dans le cadre de l’Année Européenne du 3ème âge.

 

Écrit par p@role. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.