13/02/2006

116. Saint-Valentin...

Pouvoir envisager la sexualité des plus vieux, c'est être au clair avec la sienne !


La psychologue Charlotte mémin n'y va pas par quatre chemins. Pour elle chaque individu adulte, majeur, est libre. Les enfants ne seront jamais les parents de leurs parents... même si rien n'empêche des échanges complices ...
Toute personne est libre d'aimer à tout âge, dans le respect des convenances évidemment. Mieux vaut en parler, échanger, car le tabou est encore réel dans les têtes :

  •  le tabou sexuel tout court
  •  le fait que, pour les membres de la famille, la nouvelle personne aimé par son parent âgé ne remplacera jamais celui ou celle qui est parti(e), décédé(e)
  •  le refus d'une vie sexuelle tout court pour des personnes âgées
  •  le fait qu'inconsciemment une génération doivent partir pour que l'autre s'épanouisse


Se connaître soi-même, respecter les personnes, analyser son rapport à sa propre sexualité, et savoir en parler au sein des familles  ou des institutions semblent être des pistes importantes pour évoluer sur ce thème.

Écrit par p@role. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.