25/08/2006

 144. Convivialité.

En institution, les repas prennent une place essentielle dans la vie des personnes âgées. Ces moments rythment la journée et devraient constituer une occasion importante de rencontre et d'échange, en plus d'apporter un moment de plaisir et de détente.

Des scientifiques Hollandais ont étudié l' impact positif de repas conviviaux sur le bien-être des pensionnaires non déments. Cinq établissements ont participé à une étude pendant 6 mois au cours desquels 178 résidents retenus ont été répartis de façon randomisée en 2 groupes : un groupe intervention de 95 sujets et un groupe témoin de 83 sujets chez qui les habitudes de repas n’étaient pas changées. La moyenne d’âge n'était que de 77 ans mais pratiquement tous les participants avaient une mobilité réduite, étaient dépendants et incontinents. Alors que le groupe témoin recevait ses repas sur un plateau préparé à l’avance, les sujets du groupe intervention mangeaient dans un environnement familial : une vaisselle normale, sur une nappe, avec possibilité de choix. Le personnel venait s'asseoir et discuter avec les participants au repas dans la salle de restaurant du groupe intervention.
Au bout des 6 mois, les scientifiques ont observé une amélioration significative de la qualité de vie et aussi un maintien des performances physiques et du poids corporel dans le groupe intervention, tandis que ces paramètres déclinaient dans le groupe témoin. Cette étude très pragmatique a démontré que les repas pris dans une atmosphère plus familiale et conviviale avaient un impact favorable sur le bien-être des personnes dépendantes vivant en institution.
Des expériences plus ou moins similaires avaient déjà démontré qu’une amélioration de l’environnement lors des repas avait  des effets bénéfiques sur le comportement et l’humeur de patients atteints de démence.

 
d'après successful aging edition, information scientifique sur les mécanismes du vieillissement et la prévention. (Nijs KAND et al. Brit Med Journal 2006;332:1180-1184)

 

 

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

21/08/2006

 143. Les vraies questions.

Et si les personnes âgées étaient, avant tout, considérées comme des personnes adultes ?


Que perdrions-nous, nous les professionnels, de notre pouvoir, de notre narcissisme ?

Que gagnerions-nous en échanges vrais, en expérience de vie, en humilité, en respect ?

Sommes-nous prêts à laisser vraiment la parole à chacun de nos aînés ?
A leur permettre d’exprimer leurs attentes, leurs craintes, leurs sentiments d’abandon, d’inutilité, leur peur de l’échéance finale, de la mort ?


Sommes-nous prêts à poursuivre le chemin avec chacun d’eux dans un échange relationnel fait de respect et d’intégration dans la vie sociale ?



Ces questions nous sont posées par  Marie-Claire GIARD, assistante sociale, responsable de l’Antenne Andromède, gérée par le Centre public d'action sociale de Woluwe-Saint-Lambert, en Belgique.
En 1993, l’Antenne Andromède avait été reconnue comme projet innovant dans le cadre de l’Année Européenne du 3ème âge.

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

15/08/2006

142. Loiseau s'est envolé.

 

Écrit par p@role. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

05/08/2006

 141. Bougez-vous, je lance...

 

 
Des championnats d'athlétisme se déroulent cette semaine dans la ville de Charlotte, en Virginie du Nord (Etats-Unis). Dans la catégorie des vétérans, nous voyons en action l'athlète Trent Lane, âgé de 96 ans, lors de l'épreuve du lancement du poids. Ce sportif américain s'était distingué l'année dernière aux world master games organisés à Edmunton (Canada). Il y avait participé à toutes les épreuves de lancers : le poids, le javelot, le disque et le marteau.

Écrit par p@role. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer