10/09/2006

 146. La froideur des chiffres.

Belgique :  l'Institut scientifique de Santé publique (ISP) a dressé un premier bilan de la surmortalité durant la période de canicule en 2006.

Sur une population totale de 10,5 millions d'individus, on estime qu'environ 940 personnes, principalement parmi les plus de 65 ans et surtout celles de 85 ans et plus, sont décédées prématurément des suites des pics élevés de températures et d'ozone enregistrés lors de la vague de chaleur.

Alors qu'un nombre de décès inférieur à la moyenne attendue a été relevé en juin, la mortalité a excédé cette moyenne au cours du pic de chaleur qui a frappé la Belgique du 12 au 18 juin (+144 décès prématurés).

En juillet également, le lien entre température, pics d'ozone et mortalité est clair, selon le cabinet. Trois vagues de chaleur (du 2 au 5, du 17 au 22 et du 24 au 28 juillet) ont donné lieu, pour tout le mois, à 739 décès supplémentaires, dont 501 (ou 68 pc) concernaient des personnes âgées de 85 ans et plus. 

Pour information, la Belgique compte environ 10,5 millions d'habitants.

 

 

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.