28/03/2007

153. Une leçon de courage.

rostropo

Le Violoncelliste Mstislav Rostropovitch, a fêté hier ses 80 ans à Moscou. A cette occasion, un dîner de gala a été donné en son honneur  au Kremlin, à l'initiative du président russe Vladimir Poutine.
Né le 27 mars 1927, Il était devenu célèbre dès l'âge de 18 ans en remportant le prestigieux concours musical de Moscou (1945). Devenu une gloire nationale, il avait été récompensé, à 23 ans, de la plus haute distinction qui existait en URSS, le prix Staline.  Violoncelliste le plus célèbre de notre temps, Mstislav Rostropovich a joué avec les orchestres internationaux les plus prestigieux qu’il a également dirigés. Rostropovitch avait ému le monde entier lorsque, armé de son seul violoncelle, il était allé jouer Bach au pied du Mur de Berlin le 11 novembre 1989, deux jours après l'ouverture et la chute de ce symbole de la séparation de l'Europe. Dans les années 70, le musicien avait été opprimé puis déchu de sa nationalité soviétique, après avoir défendu et hébergé l'écrivain dissident Alexandre Soljenitsyne. En 1990, près de vingt ans plus tard, le président Gorbatchev l'avait réhabilité. Son combat difficile et courageux pour la défense des principes démocratiques, des droits humains et de la tolérance lui vaut le respect et l’admiration de la communauté internationale. Pour ses 80 ans, Le président Poutine a décoré Rostropovitch des insignes de l'Ordre du Service à la Patrie. Rostropovitch, qui partage aujourd'hui son temps entre la Russie, les Etats-Unis et l'Europe, a récemment connu des ennuis de santé. Il a été opéré d'une tumeur en février. Il est aujourd'hui en convalescence près de la capitale russe, mais est impatient de reprendre ses activités : "Je dois me dépêcher pour avoir le temps de tout faire!".

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.