01/10/2007

165. La vie de Clémentine.

 

Solignac clementine (113)

Clémentine Solignac, la doyenne des Français, a fêté, ce mois dernier,  ses 113 ans.
Quand on évoque son âge, elle dit simplement "le Bon Dieu m'a oubliée", mais quelle a été la vie de Clémentine?
Enfant, elle faisait 7 km à pied matin et soir, pour aller de la ferme familiale à l'école communale la plus proche.
En 1921, à 26 ans, elle se marie avec Michel Solignac, un cultivateur amputé d'une jambe à la Grande guerre.
En 1925, Le couple aura son seul enfant, Judith.
Clémentine et Michel connaissent une vie saine, mais dure à la ferme. Ensemble, ils cultivent huit hectares de terre, possèdent quelques vaches, une paire de boeufs, quelques cochons, des moutons, des poules et des lapins. Clémentine travaille aux champs avec son mari. Elle rentre juste un peu plus tôt pour préparer les repas. Elle s'occupe du potager.
Michel a des ruches, chasse et pêche la truite et fabrique des sabots.
Clémentine devra patienter avant de connaître quelque confort. Dans leur ferme, l'eau courante n' arrive que dans les années 50. 
Son mari meurt en 1961, et Clémentine va s'installer dans un village voisin, près de la ferme de sa fille.
Elle restera là près de quarante ans, donnant un coup de main à la ferme, puis rentrant chez elle pour faire de la dentelle aux fuseaux, qu'elle vend à une fabrique du Puy-en-Velay. Elle prépare ses repas sur une cuisinière à bois. 
En 2000, Clémentine entre en maison de retraite. Elle se rétablit d'une fracture du col du fémur. Elle sait marcher jusqu'à la salle à manger. Elle n'aime pas trop les fauteuils roulants. Avec la directrice de la maison, elle sort cueillir des rameaux de ronces. En décoction, ces plantes soignent les maux de gorge.
Le jour de son anniversaire, ce 07 septembre, le sous-préfet n'en finissait pas de discourir. Clémentine a demandé d'une voix claire : "y en a encore pour longtemps?". 

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.