08/08/2008

188. La bonne conduite.

L'arrêt définitif de la conduite automobile est vécu par les personnes âgées comme une perte sévère d'autonomie et de liberté. Entendre vos proches vous conseiller d'arrêter de conduire est généralement ressenti comme une humiliation pour des gens qui ont été d'excellents conducteurs. Certaines personnes ( surtout les hommes ) ont conduit journellement un véhicule pendant soixante ans,voire davantage. Ils vivent  l'arrêt de conduite comme une déchéance alors que ce sont normalement les fautifs qui sont déchus du droit de conduire.  Etre déclaré incapable de conduire, c'est perdre un pouvoir. C'est une étape nouvelle dans le repli sur soi, parfois source de dépression. Certains ressentent cette décision comme "l' antichambre d'une mort annoncée". La voiture, la dernière surtout, est chargée de symboles, mémoire et signe visible des responsabilités de celui qui pilotait les siens pour des missions diverses de travail ou de loisirs (voyages).
Quand il faut faire le deuil de la voiture, il arrive que cet objet symbolique ne soit pas mis en vente comme une occasion ordinaire. Il se doit d'être transmis à un membre de la famille, ou à un proche de confiance. Certains ne saurons se résoudre à se séparer du véhicule ou le conserveront dans l'espoir utopique de pouvoir reconduire un jour... 

D'après une étude de la psychosociologue Catherine Espinasse, reprise dans seniorscopie ( août 2008 )

 

Un de mes patients, octogénaire souffrant de séquelles d'hémiplégie et de Parkinson, était incapable de marcher seul. Quand je lui proposais de marcher jusqu'à son garage, ce passionné d'automobile faisait preuve d'une volonté extraordinaire. Une fois installé au volant de sa belle et récente voiture, il revivait.  Son émotion était palpable quand il tournait la clé de contact. Il écoutait avec plaisir le bruit du moteur, vérifiait le bon fonctionnement des accessoires et devenait volubile en m'expliquant les données techniques du modèle. Jusqu'à la fin de sa vie, il a gardé l'espoir de pouvoir reprendre le volant.   

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.