01/03/2009

202. La confiance trahie.


1225-wiesel-m

 

Dans le New York Post du 27 février, Elie Wiesel, actuellement âgé de 81 ans et défenseur inlassable de la «mémoire de la Shoah» s'en prend violemment à Bernard Madoff le financier sans scrupule, auteur d'une gigantesque fraude.
Wiesel est profondément attristé et choqué : sa Fondation, vouée à l'entretien de la mémoire de l'Holocauste,  a récemment annoncé avoir perdu 15,2 millions de dollars, la quasi totalité de ses avoirs, qui avaient été donnés en gestion à la société de Bernard Madoff.


Elie Wiesel est né le 30 septembre 1928 dans une famille juive aisée,en Roumanie. A 15 ans, il est déporté avec sa famille par les nazis à Auschwitz-Birkenau, puis Buchenwald. Il survivra, mais y perdra ses parents et sa sœur.
Libéré par les Américains, il se rend en France et fait des études de philosophie à la Sorbonne. Il se lance ensuite dans le journalisme, ce qui lui permet de parcourir le monde et de rencontrer d'importantes personnalités.
En 1956, il publie " le monde se taisait", témoignage de son expérience concentrationnaire. C'est le début d'une longue œuvre littéraire. Wiesel publie en français une quinzaine de romans, il écrit des pièces de théâtre.
Devenu citoyen américain en 1963, il enseigne les sciences humaines à l'université de Boston. Docteur honoris causa de plus de cent universités, il reçoit le Prix Nobel de la paix en 1986. Ensuite, il fonde avec son épouse la Fondation Élie Wiesel pour l'humanité, fondation à laquelle il consacre actuellemen toute son énergie.

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.