25/01/2010

221. Le combat de Marie Carida Roman.

6_photo_1264198727733-5-0
 

 Un tremblement de terre a détruit, ce 12 janvier, une grande partie de la ville de Port-au-Prince, capitale de Haïti. Le bilan du séisme est, à ce jour, selon les derniers chiffres officiels, de 112.226 morts, plus de 194.000 blessés et plus d'un million de sans-abri. Fait presque incroyable, une vieille dame frèle, âgée de 84 ans, a été extraite vivante des ruines de sa maison de Port-au-Prince, dix jours après le séisme.
Elle se nomme Marie Carida Roman. Son fils de 58 ans, a raconté qu'il était au travail quand la terre a tremblé. Il est rentré en toute hâte chez lui et a retrouvé sa femme et son fils de sept ans indemnes. Mais sa mère était ensevelie sous plusieurs étages et il a vite abandonné tout espoir de la sortir vivante des ruines. Ce jeudi 22 janvier, revenu sur les lieux, il a entendu ses cris étouffés. "Des amis du voisinage sont venus nous aider à l'extraire à mains nues", a-t-il raconté. 
Le Dr Vladimir Laroche, un médecin à la double nationalité haïtienne et américaine, praticien au Coler-Goldwater Specialty Hospital de New York, l'a soigné et a stabilisé son état. "Quand on l'a amenée, elle ne bougeait pas. Elle répondait à peine aux questions. Elle avait le thorax écrasé et était complètement déshydratée", a expliqué le Dr Laroche, selon lequel Marie Carida Roman souffre aussi de "multiples blessures sur tout le corps, surtout aux jambes". Elle était couverte d'asticots. Transportée immédiatement à l'hôpital général de Port-au-Prince, la rescapée a ensuite été transférée en hélicoptère vers un navire hôpital de l'armée américaine, qui mouille au large des côtes haïtiennes.
L'état de Marie Carida Roman reste préoccupant, mais la vieille dame  a fait preuve d'une telle résistance que les médecins pensent qu'elle pourra se rétablir.

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.