20/08/2011

248. Par compassion.

 

2011 Docteur Nicolas Bonnemaison.jpg

Le docteur Nicolas Bonnemaison, 50 ans, médecin responsable d'une unité hospitalière de courte durée de Bayonne (France), a été arrêté ce mercredi 10 août. Il est soupçonné d’avoir donné la mort à une patiente de 92 ans, décédée le 3 août, au lendemain de son admission. La vieille dame était arrivée la veille dans le coma et avait été placée dans son service, dans l'attente d'un transfert vers une unité de soins palliatifs. Au lieu de la traiter avec de la morphine, le médecin lui a injectéun produit qui paralyse les muscles respiratoires. Il a donc provoqué la mort de la patiente. Placé en garde à vue, le médecin aurait reconnu avoir déjà administré ce même médicament à plusieurs personnse en fin de vie " pour abréger leurs souffrances ". D'après des sources judiciaires, un premier cas suspect aurait été relevé dans le service en Avril, deux autres décès suspects auraient eu lieu respectivement en mai et juillet. Il semble acquis que le Dr Bonnemaison a agi par compassion, sans concertation avec l'équipe soignante ou les membres de la famille. Le médecin a été remis provisoirement en liberté, contre l'avis de l'avocat général. Les faits sont passibles de la réclusion à perpétuité.

 

Écrit par p@role. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.