13/12/2011

252. Le vieil homme et la mer.

2011 James Arruda Henry bilde.jpg

 

 

L’américain James Arruda Henry, dit Jim Henry, vit dans une maison de repos à Mystic, dans le connecticut. Il est né en 1913, à Somerville, Massachusetts. Son enfance est difficile, il recevra plus de coups que de caresses. Le gamin sera privé d’école et devra ramener de l’argent à son père alcoolique en ramassant les ordures ménagères. Il sera vite débrouillard, mais ne saura lire, ni écrire.

Jeune homme, il fera tous les métiers du bâtiment. Cela lui servira plus tard à construire sa propre maison. Il servira dans la garde nationale et sera même un moment boxeur professionnel. Mais il sera surtout pêcheur en mer, un dur métier qu’il exercera avec succès. Ayant réussi à acheter son bateau, il fera des affaires prospères et finira par posséder une petite flotille. Il cherchera toujours à masquer son illettrisme, même à ses propres enfants. Il prend de l’âge et se retire des affaires. En 2004, sa femme décède. Il déprime puis décide d’entrer en maison de retraite. Il apprend qu’un ancien esclave noir a appris à lire à 90 ans. Lui en a 92, il se dit qu’il est aussi capable de le faire. Il en parle à une de ses petites-filles. C’est le début d’une grande aventure. Aidé par sa famille et des résidents, il apprend l’alphabet avec des livres destinés aux bambins. Quand il perçoit qu’il progresse, il fait comme il a toujours fait, il travaille avec acharnement, jour et nuit. Quand il lit couramment, il se fixe un nouveau challenge. Il veut écrire un livre. C'est fait. A 98 ans, Jim Henry vient de publier une autobiographie passionnante de 60 pages.

 

 

ci-dessus photo prise le 16-11-11, lors de la présentation du livre « In a fisherman’s language »  

Merci à Mr Pol Meura, qui m'a transmis l'information.

Écrit par p@role. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.