10/01/2009

199. Un gamin de 80 ans.

 

tintin1

"Saperlipopette, Milou ! d'après ce document, nous sommes nés le 10 janvier 1929. nous avons donc 80 ans aujourd'hui."

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

01/01/2009

198. En guise de voeux

 

Vous qui êtes une personne âgée, sachez que nous sommes là aussi pour vous aider à garder conscience de votre corps, votre plus ancien compagnon, souvent maltraité, trahi, abusé aussi, avec lequel vous vivez en permanence, jour après jour et nuit après nuit.

 

d'après un texte de J. Salomé.

 

 

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

24/12/2008

197. Le Chancelier.

 

helmut Schmidt ( 2006)

 

Il a fêté ses nonante ans hier et a fait la "une" de toute la presse allemande.  Helmut Schmidt a quitté le pouvoir depuis vingt-six ans, mais jouit aujourd'hui d'une aura à faire pâlir d'envie Angela Merkel elle-même. Certains analystes politiques pensent que les Allemands seraient prêts à le réélire demain, s'il le fallait.
L'ancien chancelier demeure éminemment actif sur la scène berlinoise : il est éditorialiste au quotidien Die Welt, participe à de nombreuses conférences, donne des cours et est l'invité obligé des débats télévisés. Le nonagénaire y incarne la ferme autorité et la fiabilité. Son franc-parler et ses prises de position détonantes par rapport au conformisme ambiant font de lui la personnalité politique la plus adulée d'Allemagne. Grand fumeur, il continue à griller des cigarettes sur les plateaux de télévision au mépris du politiquement correct et des règlements.
Dans la crise financière qui secoue le pays, les politiques le consultent et écoutent ses conseils. Notamment le ministre des Finances, Peer Steinbrück, qui a retenu son avertissement : "en période de crise, il n'y a rien de pire que l'ambiguïté et l'imprécision".

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

28/11/2008

196. Hommage à Levi-Strauss.

 

iphoto_1227808072291-1-0jpg

Le célèbre anthropologue français Claude Levi-Strauss, né à Bruxelles le 28 novembre 1908, fête son centième anniversaire ce vendredi. L'homme est aussi un grand écrivain et un un penseur mondialement réputé, qui a contribué à nous défaire d'une philosophie humaniste trop étriquée et trop sûre d'elle-même. Levi-Strauss devient par la même occasion le premier centenaire de l'histoire de l'Académie Française. Membre de cette prestigieuse institution depuis 1973, il comptait jusqu'à il y a quelques mois parmi les plus assidus sous la Coupole. Il ne participera pas à la journée spéciale qui lui est consacrée aujourd'hui au musée des arts premiers, quai Branly à Paris. 

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

11/11/2008

195. Anniversaire.

 monument 14-18

 

11 novembre 1918 - 11 novembre 2008.

Il y a 90 ans, l'armistice. 

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

07/11/2008

194. Elle a voté pour Obama.

 

 

 ann-nixon-cooper

 

Barack Obama, le nouveau président des Etats-Unis d’Amérique a évoqué Ann Nixon Cooper dans son premier discours, prononcé immédiatement après son élection. Cette femme est âgée de 106 ans et vit à Atlanta (Georgie). Ce 04 octobre, elle s'est déplacée pour se rendre au bureau de vote. Elle n'aurait voulu manquer ça pour rien au monde. La victoire d'Obama est la récompense de toute une vie pour  Ann Nixon. Quand elle est née, le vote des femmes et des Noirs était impensable. Elle a subi la ségrégation et le racisme et a milité pour les droits civiques de la communauté noire. Elle n’a obtenu le droit de voter qu’à l’âge de 63 ans. Ann a lutté pour  la transformation de la société Américaine.  Obama sait que sa victoire n'a été rendue possible que par le combat opiniâtre de personnes comme Ann Nixon Cooper. 

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

23/10/2008

193. La loi du silence.

L'émission " les infiltrés", présentée ce mercredi 22 octobre 2008 à une heure de grande audience par France 2, était consacrée à la maltraitance des personnes âgées en institution. Le documentaire plonge dans la vie quotidienne d'une maison de retraite publique, présentant bien sous tous les rapports. Grâce à une caméra cachée, la journaliste, qui a réussi à se faire engager comme stagiaire soignante, va filmer de nombreux cas de maltraitances. Les professionnels présents à l'émission ont tous reconnus que la situation montrée n'avait rien d'exceptionnel. Brutalités, négligences, humiliations: la maltraitance des personnes âgées a été longtemps méconnue, voire niée. La loi du silence règne. Le personnel craint pour son emploi et les victimes hésitent à se plaindre de peur de représailles. Quand elles témoignent, elles sont peu entendues. Elles mettent en avant la honte, la douleur, le sentiment d'être infantilisées. L'émission a suscité la  réaction du gouvernement français qui annonce des sanctions. Les associations de familles et de professionnels condamnent le manque de personnel et une formation insuffisante.

note : la France a le mérite de prendre conscience d'une situation dont elle n'a pas le monopole. Il ne faudrait pas croire qu'en Belgique la situation soit meilleure.

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

20/10/2008

192. Soeur Emmanuelle.

  

579653

 

Soeur Emmanuelle est décédée ce lundi 20-10-2008, dans une maison de repos du Var, en France. Dans moins d'un mois, elle allait avoir 100 ans. Elle était née le 16 novembre 1908.

En archive ( n° 34 ) vous trouverez la biographie de Soeur Emmanuelle.

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

06/10/2008

191. Arrêtons de penser pour les gens.

 

 " Dans la formation, le plus important n’est pas d'apprendre aux professionnels à gérer les besoins des personnes âgées, mais c’est leur apprendre à respecter les choix de ces personnes. Trop souvent, elles sont priées d'entrer dans des réponses toutes préparées. Il ne faut pas agir pour les personnes âgées, il faut agir avec les personnes âgées. Il nous faut arrêter de penser pour les gens."

                                                   Florence LEDUC.

Florence LEDUC est responsable et formatrice à l’UNASSAD, (France). 

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

30/09/2008

190. Du scandale à l'espoir.

 

GINESTE

 

La population française a vieilli et personne n'a voulu en affronter les conséquences les plus problématiques. Avec trois millions de personnes de plus de 80 ans, le système actuel est parvenu à saturation. Avec un personnel sous-payé et mal formé, les professionnels eux-mêmes estiment que plus de 600.000 personnes âgées seraient victimes, chez elles ou en institution, de traitements dégradants. La plupart des histoires racontées dans ce film, parfois en caméra cachée, révèlent la détresse des familles, qui sont souvent les témoins impuissants de situations intolérables. Face à des dirigeants de maisons de retraite qui les ignorent, les familles n'arrivent pas, non plus, à mobiliser les autorités de contrôle.

Du scandale à l'espoir : un magnifique reportage de 90 min. réalisé par Hervé Brèque. Il sera diffusé sur France 3 ce dimanche 05/10/2008, à 23h10. 

 

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

21/09/2008

189. Le jour de l'automne.

Dans le monde entier, le 21 septembre est La journée consacrée à la maladie d'Alzheimer. Il s’agit de trouver des réponses aux enjeux de ce fléau majeur. C'est une journée de mobilisation internationale organisée pour améliorer la vie des personnes malades et de leurs aidants. 

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

08/08/2008

188. La bonne conduite.

L'arrêt définitif de la conduite automobile est vécu par les personnes âgées comme une perte sévère d'autonomie et de liberté. Entendre vos proches vous conseiller d'arrêter de conduire est généralement ressenti comme une humiliation pour des gens qui ont été d'excellents conducteurs. Certaines personnes ( surtout les hommes ) ont conduit journellement un véhicule pendant soixante ans,voire davantage. Ils vivent  l'arrêt de conduite comme une déchéance alors que ce sont normalement les fautifs qui sont déchus du droit de conduire.  Etre déclaré incapable de conduire, c'est perdre un pouvoir. C'est une étape nouvelle dans le repli sur soi, parfois source de dépression. Certains ressentent cette décision comme "l' antichambre d'une mort annoncée". La voiture, la dernière surtout, est chargée de symboles, mémoire et signe visible des responsabilités de celui qui pilotait les siens pour des missions diverses de travail ou de loisirs (voyages).
Quand il faut faire le deuil de la voiture, il arrive que cet objet symbolique ne soit pas mis en vente comme une occasion ordinaire. Il se doit d'être transmis à un membre de la famille, ou à un proche de confiance. Certains ne saurons se résoudre à se séparer du véhicule ou le conserveront dans l'espoir utopique de pouvoir reconduire un jour... 

D'après une étude de la psychosociologue Catherine Espinasse, reprise dans seniorscopie ( août 2008 )

 

Un de mes patients, octogénaire souffrant de séquelles d'hémiplégie et de Parkinson, était incapable de marcher seul. Quand je lui proposais de marcher jusqu'à son garage, ce passionné d'automobile faisait preuve d'une volonté extraordinaire. Une fois installé au volant de sa belle et récente voiture, il revivait.  Son émotion était palpable quand il tournait la clé de contact. Il écoutait avec plaisir le bruit du moteur, vérifiait le bon fonctionnement des accessoires et devenait volubile en m'expliquant les données techniques du modèle. Jusqu'à la fin de sa vie, il a gardé l'espoir de pouvoir reprendre le volant.   

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

25/07/2008

187. Sur le quai.

 

 

couple Bale

 

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

27/06/2008

186. Le père de la nation.

 

 

 Mugaberobert2008

 

Le vent va-t-il enfin tourner en défaveur du tyran Robert Mugabe ? rien n'est moins sûr. A 84 ans bien sonnés, il s'accroche au pouvoir.   C'est en 1980 que Mugabe accède au poste de premier ministre du zimbabwé, ancienne Rhodésie. Devenu président en 1987, il règne depuis sans partage, écrasant tous ceux qui s'opposent à ses excès.
Lâché tardivement par les pays occidentaux, Robert Mugabe bénéficie encore du soutien de nombreux chefs d' états africains. Pourtant, en quelques années, il a plongé un pays jadis prospère dans la carence alimentaire et la misère. Accablés par la corruption et par le taux d'inflation le plus élevé du monde, les Zimbabwéens émigrent en masse. Si le leader du pays semble garder la forme à 84 ans, l'espérance de vie est particulièrement basse dans ce pays (36 ans).
Battu aux élections de Mars 2008, il a réussi à annuler le scrutin. Suite aux exactions commises par ses partisans, qui ont assassinés plus de 80 militants de l'opposition, celle-ci a jeté l'éponge avant les nouvelles élections prévues pour aujourd'hui.

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

03/06/2008

185. expérience vécue de la maltraitance.

A l'occasion de la quinzaine de lutte contre la maltraitance, permettez-moi de vous raconter ma douloureuse expérience personnelle.    

Entre 2002 et 2006, j'ai lutté sans guère de succès contre la maltraitance et le mépris des plus faibles qui gangrénaient la maison de repos où je travaillais. Cette maison du CPAS de la ville de Namur connaissait d'ailleurs un taux de morbidité et de mortalité anormalement élevés.  Parce que je dénonçais cette maltraitance insidieuse, je suis devenu, pendant plusieurs années, la cible d'un harcèlement permanent de la part des responsables de cette maison. En toute fin de législature, le président du C.P.A.S. sortant, Mr Etienne Allard, et le secrétaire Mr Alain Sorée ont préféré éliminer le témoin gênant de leur complaisance innommable.  Ils m'ont brutalement licencié le 27 Octobre 2006 sous un prétexte fallacieux. Il y a quelques jours, le tribunal du travail  a sévèrement condamné mon employeur pour licenciement abusif. Le C.P.A.S. de la ville de Namur n'aurait pas l'intention de faire appel de cette condamnation. 

index_2

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

15/05/2008

184. Parole de l'écrivain.

 

Mon père a séjourné chez les morts.
Les morts n'étaient pas les malades
mais ceux qui les abandonnaient,
pour la journée entière,
sans aucun soin de parole.

extrait du livre " la présence pure " de Christian BOBIN.
édition: "le temps qu'il fait" à Cognac (FRANCE)

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

01/05/2008

183. Le joueur de blues.

 

 

Toots2

 

    Harmoniciste et guitariste belge né le 29 avril 1922, Toots Thielemans vient de fêter ses 86 ans. Tout petit, il est initié à l'accordéon. En 1938, il découvre l'harmonica. Fort impressionné par la musique de Django Reinhardt, il devient passionné de jazz dans les années 40. À la Libération, il est engagé dans de petites formations et ses amis le surnomment "Toots". Sa percée internationale date de 1950, quand il est invité à rejoindre Benny Goodman pour une tournée européenne. En 1952 il émigre aux États-Unis, où Il va accompagner de nombreux grands du jazz tels que Charlie Parker, Quincy Jones, Oscar Peterson. Il jouera en concert avec des stars comme Ella Fitzgerald, Quincy Jones, Paul Simon, Frank Sinatra ou Ray Charles. "Bluesette", un morceau légendaire qu'il a composé en 1962, vaut à Toots une renommée mondiale. Toots est maintenant rentré dans sa Belgique natale. Il a encore produit un album en 2004 et joué en concert en 2007.

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

14/04/2008

182. Reconnaissance tardive.

2008 Louise bourgeois
 

Louise Bourgeois a aujourd'hui 96 ans : l'artiste travaille dans son atelier new-yorkais, le dessin, la gouache et l'aquarelle. Ce sont les seuls moyens d'expression qu'elle peut encore maîtriser.  On songe à Renoir peignant ses dernières toiles avec des pinceaux attachés à ses mains rongées par l'arthrite. On songe à Picasso et à ses ultimes «Autoportraits» de 1972. Comme eux, Louise Bourgeois a dédié son existence entière à la création.
Louise est née à Paris le jour de Noël 1911. Etudiante en dessin à l'Ecole nationale d'Arts décoratifs, elle effectue ensuite un rapide passage aux Beaux-Arts avant de fréquenter divers ateliers, ceux notamment d'André L'hôte et de Fernand Léger. Sa rencontre avec l'historien d'art Robert Goldwater - dont elle sera l'épouse jusqu'en 1973, date de la mort de celui-ci - la décide à aller s'installer définitivement aux Etats-Unis.
Elle n'est pourtant devenue célèbre qu'en 1982, année où le Musée d'Art moderne de New York, le MoMa, lui consacre une rétrospective. Le public découvre alors l'oeuvre de cette ingénue mamie dont les dessins, les sculptures et les installations évoquent les thèmes de l'androgynie, du couple, de la sexualité, du corps. Curieusement, ce succès demeurera longtemps ignoré en France. Il faudra en effet attendre 1990 pour voir le Musée d'Art contemporain de Lyon accueillir sa première rétrospective en France. Cette année , c'est le Centre Pompidou qui  expose l'oeuvre inclassable de Louise Bourgeois. Dans un pays où les «maîtres» et leurs écoles font souvent la loi, on comprend qu'une telle oeuvre puisse poser problème. D'autant que Louise Bourgeois est un franc-tireur. Au gré de ses périodes créatives, elle utilise des matériaux aussi divers que le bois (dans les années 1950) , le plâtre et le latex (années 1960), le marbre et le bronze (années 1970-1980) avant de réaliser d'impressionnants environnements conçus avec un fatras d'objets trouvés.
L'art de Louise Bourgeois peut paraître choquant, oppressant. Il peut être émouvant Il est poignant lorsque l'on regarde ces dessins de 2007 représentant des mains tendues l'une vers l'autre. Créatrice infinie, Louise Bourgeois affirme que son oeuvre est enracinée dans une enfance qui n'a jamais perdu «ni sa magie, ni son mystère, ni sa dimension dramatique». Voilà pourquoi son art est si présent, si violent. Il est l'oeuvre d'une femme dont le besoin de consolation paraît impossible à rassasier. ( d'après le nouvel Obs. ).
Louise Bourgeois exposition au centre Georges Pompidou, jusqu'au 2 juin 2008.
www.centrepompidou.fr.

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

08/04/2008

181. Les mémoires d'Henry

 

 henri

Le nouveau roman d'Henry Bauchau, sans doute le dernier, récapitule sa longue vie, riche de tant de choses vécues.
"Boulevard périphérique" avait été ébauché il y a vingt ans. Mais il a été écrit récemment, à Louveciennes, petite ville située dans le département des Yvelines, à seulement une quinzaine de kilomètres à l'ouest de Paris.C'est là qu'Henry Bauchau s'est retiré, seul avec une dame de compagnie, dans une grande maison appartenant à son fils. C'est là qu'il remémore son existence et écrit chaque jour. Cet homme de 95 ans sent ses forces diminuer et le roman est traversé du souffle particulier que les personnes âgées ont le don de transmettre. Tout est dit, songe-t-on en refermant le livre.
Le roman relate une période douloureuse de la vie de Bauchau. Au début des années 1980, il traversait chaque jour Paris, la ville-lumière, la capitale trépidante de vie, pour se rendre près d'une malade hospitalisée. Une femme encore jeune, sa belle-fille, perdait son combat contre un cancer. Bauchau se souvient. Ils parlaient peu mais se regardaient, il tenait sa main. L'auteur mêle subtilement des souvenirs beaucoup plus anciens à cet épisode douloureux. Cela lui permet d'évoquer des évènements vécus pendant une autre tranche de sa vie, la seconde guerre mondiale.

 

Henri Bauchau, écrivain et psychothérapeute d'origine belge, né à Malines en 1913, résistant de la guerre 40-45, installé à Paris en 1946, vient de publier en 2008 "Boulevard périphérique", Editions:"Actes Sud"

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

19/03/2008

180. Le chagrin des Belges.

 

hugo claus

L'écrivain belge Hugo Claus est décédé ce mercredi 19 mars, à l'hôpital Middelheim d' Anvers, au nord de la Belgique.  Né le 5 avril 1929 à Bruges, Hugo Claus était âgé de 78 ans.  Se rendant compte qu' il souffrait depuis quelques années de la maladie d'Alzheimer, Il avait décidé de partir dans la fierté et la dignité et avait demandé l'euthanasie.  Elle lui a été accordée, ce qui lui a permis de déterminer le moment de sa mort. 
Auteur d'expression néerlandaise, Claus avait été plusieurs fois cité pour le Prix Nobel de littérature. Son ouvrage le plus connu"le chagrin des Belges" avait été publié en 1983. Son dernier roman "le dernier lit" date de 2003. L'écrivain était aussi poète, cinéaste, et dramaturge. 

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

13/03/2008

179. Lazare avait fait la guerre.

 

ponticelli 2
 

 

Lazare Ponticelli est décédé ce 12 mars 2008. D'origine italienne, il était arrivé en France à l'âge de neuf ans. Lazare était, à 110 ans, le dernier survivant des 8,5 millions de soldats français engagés dans la Grande Guerre.

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

10/03/2008

178. Ultime contribution.

 

20070723 peres
 

 Le président israélien Shimon Peres est arrivé aujourd'hui à Paris pour une visite d'Etat de cinq jours. Shimon Peres, un des derniers pères fondateurs de l'état d'Israël, est présent sur le devant de la scène politique depuis plus d'un demi-siècle. C'est à  83 ans qu'il a accédé à la fonction suprème, point d'orgue d'un destin hors du commun.
Toujours bon pied bon oeil, il est conscient qu'il apporte son «ultime contribution» au pays par cette fonction de rassembleur et d'autorité morale, alors qu'il se dit lui-même «fâché avec la mort». Cet éternel battant jouit d'une grande aura internationale, surtout depuis 1994, année où le prix Nobel de la paix lui a été décerné. Peres affirme souvent que la paix est le but de sa vie
Peres avait fêté ses 80 ans en présence d'un parterre impressionnant de personnalités dont Bill Clinton venu lui jouer un morceau de saxophone.  Il a confié récemment que le secret de sa longévité consistait à pratiquer quotidiennement la gymnastique, à manger peu et à boire un ou deux verres de bon vin.

 

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

06/03/2008

177. Prise de conscience.

 

« Il existe un énorme décalage entre le discours officiel, celui d'une apparente prise de conscience du vieillissement, et le sort réservé aux personnes de plus de 80 ans, 

D'un côté on valorise les nouveaux seniors, leur dynamisme, leur autonomie; d' un autre côté, il existe une très forte stigmatisation dès que les difficultés inhérentes à l'âge apparaissent. »

  Thierry Gallarda, psychiatre. 

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

10/02/2008

176. Un défi inattendu.

 

Pourquoi laissons-nous nos vieillards s'étioler, perdre les mots pour le dire, perdre le désir de vivre.?
Parce que l'éveil de l'enfant est inscrit dans notre culture tandis que le maintien de l'éveil ou le réveil de la personne âgée ne nous ont jamais été enseignés, transmis.
Auparavant, les vieux n'étaient pas si vieux et leur entourage, la vie, les sollicitaient naturellement, jusqu'au bout.
Nous communiquons par internet avec le monde entier, nous apprenons les langues étrangères pour nous enrichir d'autres modes culturels, il nous faut relever un défi inattendu : communiquer ni avec les extraterrestres ni avec les aborigènes d'Australie, mais avec nos vieillards.

 

Communiquer avec des personnes âgées.
La clé des sens. Martine Perron
Editions "Chronique Sociale", 
7, rue du Plat (F) 69002  Lyon, France.

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

01/02/2008

175. "Je m'en fiche!"

 

 

Doris Lessing 1919


 

Doris Lessing, âgée de 88 ans, faisait ses courses, le 11 octobre 2007, au moment de l'annonce de sa désignation comme lauréate du prix Nobel de littérature 2007. Elle  fut prévenue par la masse de journalistes qui s'était ameutée devant son domicile. Elle leur avait déclaré : " je m'en fiche".  Elle s'est quand même ravisée en apprenant le montant du chèque qui accompagnait le prix Nobel. Ce mercredi 30 janvier, elle a reçu la distinction et le chèque de 1,1 million d'euros, montant qu'elle a qualifié d'incroyable. C'est l'ambassadeur de Suède à Londres qui lui a remis le prix. La romancière britannique est née en Iran le 22-10-1919. Ses parents s'installent en Rhodesie alors qu'elle n'a que six ans. elle y vivra une grande partie de sa vie.  En 1962, Doris Lessing  acquiert la célébrité pour son livre " the golden notebook ". Elle a encore publié " the cleft ", un recueil de nouvelles, en 2007. Son oeuvre, éclectique et novatrice,  est inspirée par sa longue expérience de vie en Afrique.   

 

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

27/01/2008

174. Le temps du voyage.

 

Un Britannique de 102 ans et sa femme qui en compte 87 ont embarqué début de cette année à Southampton (sud) sur un bateau qui les a conduit en Nouvelle-Zélande où ils ont décidé de s'installer, a rapporté la BBC-télévision.

Eric King-Turner et sa femme néo-zélandaise Doris ont quitté leur village du Hampshire dans le sud de l'Angleterre, pour la ville de Nelson, sur l'Ile du Sud (South Island, plus grande des deux îles de l'archipel). "J'aimerais me balader un peu. Je me suis dit qu'il pourrait être intéressant de déménager en Nouvelle-Zélande", a déclaré M. King-Turner, dentiste retraité, toujours bon pied, bon oeil, qui avait servi dans la marine pendant la IIe guerre mondiale. "Ma femme avait un peu la nostalgie de son pays d'origine", a-t-il expliqué.

"Je vis au jour le jour. Je ne peux pas dresser de plans sérieux au delà du lendemain, car à mon âge, à 102 ans, on se couche le soir et on ne se lève pas le matin. J'y suis résigné, mais je n'ai fait aucun préparatif pour mourir", a plaisanté le centenaire. "Je ne veux pas regretter, à 105 ans, de ne pas avoir déménagé pour les antipodes à 102 ans".

Les King-Turner se sont mariés il y a 13 ans, après avoir perdu leurs conjoints respectifs. Ils portent le même nom de famille et se sont rencontrés lorsqu'un groupe de King-Turner néo-zélandais était venu en Grande-Bretagne pour chercher leurs racines. (belga)

 

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

22/01/2008

173. Pierre Alechinsky.

 

 alechinsky17

Actuellement, une exposition retrace le parcours du peintre et graveur belge Pierre Alechinsky, né le 19 octobre 1927 d'un père russe et d'une mère belge, tous deux médecins et vivant à Bruxelles. Après un parcours scolaire médiocre, Pierre Alechinsky trouve sa voie dans l'illustration du livre, les techniques de l'imprimerie et de la photographie. Il commence à peindre en 1947 et découvre les surréalistes. il rejoint l'audacieux mouvement d'avant-garde artistique "cobra", créé en 1948. Puis, il monte à Paris où il travaille la gravure et se lie d'amitié avec Giacometti. En 1954, sa première exposition, à Paris, est un succès. Comme le seront celles de Bruxelles, en 1955, et de Londres en 1958. Fasciné par la calligraphie orientale, Il abandonne progressivement l'huile pour l'encre. Il parcourt le monde, connait le succés de new-york à Tokyo. Il s'intéresse à l'architecture. Depuis plus de six décennies, Pierre Alechinsky continue son oeuvre énigmatique et fascinante. Cet artiste est encore résolument moderne, tout en restant fidèle à des techniques traditionnelles.

Jusqu'au 30/03/2008, aux musées royaux des beaux-Arts de Belgique (Bruxelles),
rétrospective Pierre Alechinsky, 200 oeuvres, de 1946 à 2007.

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

06/01/2008

172. Logement insalubre.

 

54645

Maria Diaz Cortes, une femme d'origine gitane, serait la doyenne des Espagnols. Selon les membres de sa communauté gitane, elle serait née le 04 janvier 1892 à Grenade. Elle aurait eu 116 ans, ce que ses proches ont d'ailleurs fêté avec elle, ce vendredi. Le problème est que les médias espagnols, apprenant son existence et son âge respectable, ont voulu aller à sa rencontre. Ils ont trouvé une très vieille femme dans un logement insalubre, à Séville, dans le sud du pays. C'est là que Maria Diaz Cortes survit avec sa famille dans un logement préfabriqué sans eau chaude, ni chauffage. Dans un pays prospère, où le niveau de vie est devenu un des plus élevés d'Europe en quelques années, celle qui est peut-être la doyenne d'âge de l'humanité n'a pas accès à des soins de qualité et partage une habitation précaire avec l'une de ses filles, deux petites-filles et deux arrière-petites-filles. 

L'américaine Edna Parker est l'officielle doyenne de l'humanité, parce qu'il n'y a pas de doute sur sa date de naissance,  le 20 avril 1893. Les proches de Maria Diaz Cortes ne pourraient revendiquer pour elle le titre de doyenne de l'humanité, qu'en prouvant sa date de naissance.

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

20/12/2007

171. Le centenaire futuriste.

 

 niemeyer Paris parti comm


Oscar Niemeyer, le grand architecte brésilien   ( concepteur de Brasilia, futuriste capitale brésilienne ) est né le 15 décembre 1907 et vient donc de fêter ses 100 ans.
Il a profité de cet évènement pour promouvoir son nouveau projet, celui du centre culturel d' Avilès, au nord de l'Espagne.
C'est dans cette ville de 80.000 habitants que sera construit à partir de mars, un grand centre culturel. d'après les dessins du maître brésilien de l'architecture. Les travaux dureront deux ans.
Le centre culturel, décrit comme une "grande scène de théâtre", trouvera sa place sur une friche industrielle laissée par une usine sidérurgique en bordure de fleuve. Il sera situé près du centre de la ville.
Le Centre Niemeyer se composera d'une galerie d'exposition de 4.000 mètres carrés, d'un auditorium de 1.000 places, d'un centre de congrès, de cinémas, d'un restaurant et d'une vaste esplanade. Multiculturel, le centre recevra aussi bien des expositions que des spectacles, des concerts, des congrès et des événements en plein air.
Ce bâtiment, le tout premier conçu par Niemeyer pour l'Espagne, voudrait rendre sa beauté à une ville assez sinistrée par la reconversion industrielle. Oscar Niemeyer compte se rendre à Avilès pour la pose de la première pierre de son édifice au mois de mars 2008.

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

01/12/2007

170. Des femmes courageuses.

 

japan-gil-won-ok-300x257

 

Ces femmes octogénaires, survivantes de la guerre mondiale 40-45 témoignent dans le cadre d'une campagne d'Amnesty international.
Prisonnières des troupes Japonaises, elles ont été enrôlées de force dans un système d'esclavage sexuel mis en place au profit de l'armée Nippone pendant la seconde guerre mondiale. Ces survivantes attendent encore un statut plus de soixante ans après les faits.
Du 1er au 14 novembre dernier, elles ont raconté leur calvaire successivement à La Haye, Bruxelles, Berlin et finalement à Londres.         A l'origine de ce mouvement, Gil Won Ok, originaire de Corée du Sud, qui a été prostituée de force à l'âge de treize ans. Une hollandaise, Ellen van der Ploeg, quatre-vingt quatre ans, qui vivait avec sa famille dans les anciennes Indes néerlandaises (aujourd'hui l'Indonésie) a été prisonnière et esclave sexuelle entre 1943 et 1946. Elle a expliqué que les soldats diminuaient sa ration de nourriture si elle ne travaillait pas assez. Ils ne respectaient pas les ordres d'utiliser des préservatifs et elle a contracté une maladie vénérienne.
Le Parlement européen et le Conseil de l'Europe ont abordé le problème de ces femmes esclaves sexuelles avec le gouvernement japonais lors du sommet Union européenne (UE) – Asie orientale du 21 novembre de cette année.
Les choses ont-elles évolué depuis cette époque. Pas vraiment, selon Amnesty, qui dénonce encore régulièrement l'utilisation d'esclaves sexuelles dans des conflits armés, notamment en Afrique.

 

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer