26/11/2007

169. L'indomptable Helen.

 

helensuzman1mm1

Helen Suzman, de son nom de jeune fille Helen Gavronsky, est née le 7 novembre 1917 à Germiston en Afrique du Sud. Ses parents étaient des émigrants juifs, originaires de Lituanie.
Après de brillantes études d'économie, Helen Suzman épouse un médecin, Moses Suzman, avec qui elle aura deux enfants.
A 36 ans, elle est élue députée d'Houghton, banlieue de Johannesburg. Six ans plus tard, elle fonde le parti progressiste (Progressive Party).
Entre 1961 et 1974, elle sera la seule à s'opposer inlassablement aux législations racistes adoptées par le gouvernement du Parti national. Isolée, Helen Suzman  essuie pendant plus de 10 ans les humiliations et les insultes des autres parlementaires blancs qui interrompent ses interventions par des quolibets « Retourne à Moscou » ou « Rentre en Israël ».
Elle se préoccupe du sort du détenu Nelson Mandela et lui rend visite dès 1967. Elle créera une relation d'amitié avec celui qui deviendra 
président du pays.
Son combat contre l'apartheid lui a valu, en 1978, la médaille des droits de l'homme aux Nations unies et, en 1980, la médaille de l'héroïsme. En 1989, à 72 ans, Helen Suzman renonce au parlement mais demeure active dans la politique sud-africaine. Elle crée la fondation Helen Suzman, qui agit en faveur de plus de démocratie en Afrique du Sud.
Les universités d'Oxford, de Cambridge et d'Harvard l'ont faite docteur honoris causa.
Veuve depuis 1994, cette grande dame habite toujours son domicile de Johannesburg. Elle a profité de son récent 90ème anniversaire pour dénoncer « les errements dans la lutte contre le sida » de son pays et critiquer le président Mugabe du Zimbabwe « dont l'économie est en ruine et les droits de l'homme en berne ».

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

01/11/2007

168. le jour des morts

 

Absente la mort ? J'ai l'impression de la voir partout. A la une, à la deux. Je zappe et ils meurent. Pour de vrai, pour du faux. Pour des idées, pour une frontière. Pour un baladeur, autant dire pour rien. Parfois c'est un engin qui déraille, la terre qui tremble, la mer qui déferle. Cette mort-là, toujours subite, tantôt brutale et injuste, tantôt stupide et révoltante, mais invariablement indolore remplit nos écrans. Et fait écran.

Anesthésiés comme nous le sommes, témoins à répétition de morts propres et indolores sur le petit écran, rien ne nous prépare à la souffrance de fin de vie, ce tabou physique.

Plus tard, quand nous serons tout simplement vieux, il sera l'heure de nous éclipser discrètement car rien n'est plus tabou, aujourd'hui, que la souffrance et aucune souffrance n'est plus indécente que celle d'une fin de vie.

Peter COGEN.

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

19/10/2007

167. Il s'ennuie un petit peu.

 

Louis de Cazenave a fêté  ses 110 ans ce mardi 16 octobre. Entouré de sa famille et des personnes qui lui permettent de continuer de vivre dans sa petite maison de Haute-Loire ( France), il a brièvement reçu les autorités.
Le maire de la localité a juste eu le temps de lui offrir des pâtes de fruit, puis le jubilaire a regagné doucement sa chambre avec son déambulateur.
le docteur, qui le connaît depuis trente ans, lui rend visite tous les quinze jours. «C’est lui qui me soigne, tellement il est agréable», sourit le médecin avant d'ajouter : «Pour son âge, il va aussi bien que possible, même s’il est embêté parce qu’il n’entend pas bien», «il a toute sa tête, fume encore la pipe et s’ennuie un peu». Le médecin conclut : « une hospitalisation à cet âge-là, il y a toutes les chances que ça ne se passe pas bien»,
La petite-fille de Louis de Cazenave, Alix, qui a fait le voyage depuis les Alpes de Haute-Provence, acquiesce: «Ce serait la meilleure solution pour tout le monde sauf pour lui». «Ici, c’est sa maison, où il a vécu avec sa femme, dans sa chambre il y a ses livres, même s’il ne lit plus, et par la fenêtre, il voit son jardin, même s’il ne le cultive plus».  
Le vieil homme est à la fois le doyen des Français et le dernier survivant de la Première guerre mondiale.

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

11/10/2007

166. L'empire du soleil couchant.

WomanLaughing
 

 

Les perspectives démographiques sont inquiétantes pour le Japon. Ce pays de 127 millions d'habitants perd chaque année 1 million d'habitants. Une situation qui ne s'était jamais produite dans un pays riche en temps de paix. Plus alarmant encore, non seulement la population va se réduire, mais elle va vieillir.
Le pays compte aujourd'hui 11 millions d'habitants de plus de 75 ans. Ce nombre devrait doubler dans vingt ans. Signe des temps, le nouveau premier ministre, Yasuo Fakuda, est âgé de 71 ans.  Le pays compte aussi  32 000 centenaires, et ce nombre va augmenter rapidement.  Ce 18 septembre 2007, le Japon a célébré fièrement le 112e anniversaire de Tomoji Tanabe, l'homme le plus âgé au monde.

Ce double phénomène de déclin et de vieillissement a d'importantes conséquences sociales et économiques. La réduction de la population active et l'augmentation du nombre de retraités commencent à freiner  la croissance. L'âge de la cessation d'activité est progressivement porté de 60 à 65 ans, mais cette solution est insuffisante. Le japon, culturellement très nationaliste, est contraint d'importer de plus en plus de main d'oeuvre étrangère.

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

01/10/2007

165. La vie de Clémentine.

 

Solignac clementine (113)

Clémentine Solignac, la doyenne des Français, a fêté, ce mois dernier,  ses 113 ans.
Quand on évoque son âge, elle dit simplement "le Bon Dieu m'a oubliée", mais quelle a été la vie de Clémentine?
Enfant, elle faisait 7 km à pied matin et soir, pour aller de la ferme familiale à l'école communale la plus proche.
En 1921, à 26 ans, elle se marie avec Michel Solignac, un cultivateur amputé d'une jambe à la Grande guerre.
En 1925, Le couple aura son seul enfant, Judith.
Clémentine et Michel connaissent une vie saine, mais dure à la ferme. Ensemble, ils cultivent huit hectares de terre, possèdent quelques vaches, une paire de boeufs, quelques cochons, des moutons, des poules et des lapins. Clémentine travaille aux champs avec son mari. Elle rentre juste un peu plus tôt pour préparer les repas. Elle s'occupe du potager.
Michel a des ruches, chasse et pêche la truite et fabrique des sabots.
Clémentine devra patienter avant de connaître quelque confort. Dans leur ferme, l'eau courante n' arrive que dans les années 50. 
Son mari meurt en 1961, et Clémentine va s'installer dans un village voisin, près de la ferme de sa fille.
Elle restera là près de quarante ans, donnant un coup de main à la ferme, puis rentrant chez elle pour faire de la dentelle aux fuseaux, qu'elle vend à une fabrique du Puy-en-Velay. Elle prépare ses repas sur une cuisinière à bois. 
En 2000, Clémentine entre en maison de retraite. Elle se rétablit d'une fracture du col du fémur. Elle sait marcher jusqu'à la salle à manger. Elle n'aime pas trop les fauteuils roulants. Avec la directrice de la maison, elle sort cueillir des rameaux de ronces. En décoction, ces plantes soignent les maux de gorge.
Le jour de son anniversaire, ce 07 septembre, le sous-préfet n'en finissait pas de discourir. Clémentine a demandé d'une voix claire : "y en a encore pour longtemps?". 

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

16/09/2007

164. Pas de temps à perdre

Ce 21 septembre, journée mondiale Alzheimer

La maladie d'Alzheimer et les troubles apparentés affectent 24,3 millions de personnes dans le monde, et pourraient en toucher 81 millions d'ici 2040, mettent en garde les experts qui redoutent un doublement du nombre de malades tous les vingt ans.

Plus de cent ans après son identification en 1906 par le médecin allemand Aloïs Alzheimer, cette maladie neurodégénérative qui entraîne une détérioration progressive des fonctions cognitives (attention, perception, mémoire...) reste incurable et représente un lourd fardeau pour des millions de familles.

Face à ces enjeux, il n'y a "pas de temps à perdre". C'est le slogan choisi pour la journée mondiale 2007 par Alzheimer's Disease International (ADI), qui chapeaute 75 associations nationales de malades. Celles-ci sont invitées à organiser localement conférences ou autres initiatives destinées à faire prendre conscience des "réalités de la vie avec une démence".


Chaque année, 4,6 millions de nouveaux cas sont enregistrés, soit un nouveau cas toutes les sept secondes, rappelle l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) dans un récent rapport sur les maladies neurologiques.

 

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

01/09/2007

163. Le droit à la parole.

 

 

Il nous faut en finir avec l'ostracisme qui frappe les plus âgés. En finir avec ce monde du silence où les aînés sont consignés, en finir avec les institutions qui décident à la place des personnes. Il nous faut écouter et aider les personnes âgées à se définir et à définir leurs aspirations. Il nous faut maintenir le droit à la parole et à prendre des décisions jusqu'au bout de la vie.

 

 

Geneviève Jorgensen. 

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

13/08/2007

162. Il est parti sans se réveiller.

" Je repense avec angoisse à ma difficulté à venir le voir dans cette maison de retraite médicalisée, sinistre point de non retour, où sa vie quotidienne se réduisait à quelques aller et retour de son fauteuil et où, lui-même, avait petit à petit renoncé à sa vie d'avant.

Lui qui avait toujours vécu dehors, hiver comme été, comme tous les paysans de sa génération, ne souhaitait même plus sortir de sa chambre. Il faut dire que la grande majorité de ses compagnons d'infortune étant séniles, il lui était assez pénible de communiquer avec eux. Il n'a jamais été très causant, était même souvent un peu bourru mais n'a jamais perdu son sens de l'humour.

Je pleure devant cette agonie qui s'ajoute à tant d'autres, déjà vécues, sauf que cet homme, plongé dans son coma morphinique, c'est mon père. Il est parti sans se réveiller."

Anne Perraut Soliveres

 

Anne Perraut Soliveres, chercheur en sciences de l'éducation, a publié :" Infirmières, le savoir de la nuit." éditions Le Monde, PUF, collection Partage du savoir, 2001. Merci à l'auteure pour son aimable autorisation. 

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

03/08/2007

 161. Raid pour l'Alzheimer.

alzheimer

 

Un couple de jeunes Français a entamé ce matin un voyage de quelque 16.000 kilomètres, entre Pékin et Paris, à bord d'une antique Citroën 5 HP de 1924, et donc âgée de 83 ans. Ce défi, sans assistance, est dédié à une grande cause: la maladie d'Alzheimer.

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

19/07/2007

160. Les projets d'Henri Salvador.

salvador 18071917
Né en 1917, Henri Salvador a fêté ses 90 ans,
ce 18 juillet. par un concert d'une heure trente, à Monaco.
Henri Salvador se produira à Tokyo les 6,7 et 8 septembre. 
Le 26 octobre, le crooner se produira salle Playel, à Paris.
Il sera encore à Paris, au Palais des congrès, le 21 décembre.
Ce sera peut-être un concert d'adieu.
Le crooner pense cependant encore sortir un album.

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

04/07/2007

 159. Un citoyen Américain.

Jose El nino Temprana

Ce 04 juillet est jour de fête nationale aux Etats-Unis. Ce sera une fête particulièrement émouvante pour Jose "El nino" Temprana, âgé de 105 ans et américain depuis six jours seulement.
Ce nouveau citoyen est né à Cuba le 26 septembre 1901, à une époque où l'île était sous protectorat américain. Ce pêcheur avait 58 ans quand la révolution castriste a pris le pouvoir. Il a toujours été un farouche opposant du président Castro. Arrêté en 1964, il passera 18 ans en prison puis sera assigné à résidence pendant 12 ans. En 1994, il obtient l'autorisation de quitter le pays et un statut de réfugié aux États-Unis qui lui permet d'émigrer en Floride.
Son prochain objectif, a-t-il précisé lors d'une cérémonie à Miami, est de se trouver une femme. Et l'ancien pêcheur est aussi convaincu de survivre au président cubain Fidel Castro, âgé de 81 ans. "Il est loin d'être en aussi bonne santé que moi, il a du mal à parler", a t' il déclaré fièrement.
Jose Temprana est convaincu que son vif intérêt pour les femmes est l'un des secrets de sa longévité. Parmi ses autres faiblesses, un verre de whisky, un "havane" qu'il roule lui-même, la viande de cochon grillée accompagnée de vin rouge.
 

 

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

15/06/2007

158. Respect des personnes âgées.

 

Ce 15 juin est la journée annuelle consacrée à la prévention de la maltraitance des personnes âgées. La prise de conscience des phénomènes de maltraitance envers les personnes âgées est relativement récente, succédant logiquement à la prise de conscience de l’importance du vieillissement dans notre société.

Cette maltraitance peut être physique, mais aussi psychologique. Plus sournoise et donc plus difficile à enrayer, cette maltaitance psychologique perturbe particulièrement ces personnes plus fragiles et fait beaucoup de dégâts. 

 Le respect de la dignité de la personne humaine, le respect de sa liberté, sont sacrés. Il est du devoir de chacun de prendre, en toute circonstance, la défense des personnes âgées.

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

08/06/2007

157. Personnes âgées et citoyenneté.


Scène vécue dans un bureau de vote.
Une dame nonagénaire entre. Elle est seule.
Elle montre sa carte d'identité puis se dirige vers l'isoloir. Quand elle revient déposer son bulletin dans l'urne, le président de bureau se lève :
Madame, je vous félicite d'accomplir ce geste civique
un peu gênée, la dame répond simplement : "ben, c'est normal, n'est-ce-pas, monsieur.

Comme ce président de bureau, il nous faut encourager les personnes âgées à voter.

vote_urne

Primo, parce que les personnes âgées peuvent ainsi influencer les politiques à mettre en oeuvre une véritable politique pour les besoins spécifiques de cette catégorie de citoyens.


secundo, pour leur prouver à eux-mêmes qu'ils sont des citoyens à part entière. qu'ils ne sont pas devenus des citoyens par procuration, ou des citoyens oubliés.

C'est pourquoi les maisons de repos doivent se mobiliser , tout mettre en oeuvre pour favoriser le vote des résidents.

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

14/05/2007

156. Un Molière pour l'Avare ?

6. BouquetCe lundi, le comédien Michel Bouquet est le favori pour le Molière du meilleur comédien, distinction qu'il a déjà reçue en 2005. Cet acteur très discret préfère le théatre au cinéma. Il est actuellement sur scène à Paris. Les critiques et le public le trouvent magnifique dans le rôle d'Harpagon, rôle principal de "L'Avare", un grand classique de Molière. Michel Bouquet est octogénaire ( il est né le le 13 novembre 1925 ). L'artiste est monté sur les planches dès l'âge de 16 ans et consacre sa vie au théatre depuis 65 ans.

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

24/04/2007

 155. Elsie, joueuse de golf.

 

 acd736ffefc6f8319e2860414d8102bb.jpg

Madame Elsie McClean, joueuse de golf âgée de 102 ans, avait acquis une notoriété certaine aux Etats-Unis, en raison de sa grande forme physique. Une centenaire qui pratique régulièrement le golf, ce n'est pas courant. Depuis ce mois d'Avril 2007, Elsie est devenue une gloire nationale. Elle a réussi une performance rare, qui plus est, devant des  caméras de télévision... Au tournoi de golf d' Augusta, en Georgie, elle a réussi un trou en un seul coup. 

Elsie McClean a commencé à pratiquer ce sport dans la vingtaine et c'est la première fois qu'elle réussit un trou d'un coup. La centenaire est devenue, évidemment, la personne la plus âgée dans le monde à réaliser cet exploit.

 

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

07/04/2007

 154. La remémoration.

 

La remémoration fait partie des tâches de la vieillesse. Quand l'individu évoque la trame et le fil de sa vie, dans le silence d'une solitude ou dans l'audience d'autrui, il renoue avec les personnes et les événements signifiants de son passé. Le livre qu'il a écrit de ses actes, il prend le temps d'en relire les pages par la mémoire. Cela, ce n'est pas retomber en enfance, c'est y remonter  et se donner des chances de cheminer quelques fois aux côtés de la sagesse.

Pierre Manil.

psychologue, chargé de cours, formateur dans les métiers à vocation sociale. 

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

28/03/2007

153. Une leçon de courage.

rostropo

Le Violoncelliste Mstislav Rostropovitch, a fêté hier ses 80 ans à Moscou. A cette occasion, un dîner de gala a été donné en son honneur  au Kremlin, à l'initiative du président russe Vladimir Poutine.
Né le 27 mars 1927, Il était devenu célèbre dès l'âge de 18 ans en remportant le prestigieux concours musical de Moscou (1945). Devenu une gloire nationale, il avait été récompensé, à 23 ans, de la plus haute distinction qui existait en URSS, le prix Staline.  Violoncelliste le plus célèbre de notre temps, Mstislav Rostropovich a joué avec les orchestres internationaux les plus prestigieux qu’il a également dirigés. Rostropovitch avait ému le monde entier lorsque, armé de son seul violoncelle, il était allé jouer Bach au pied du Mur de Berlin le 11 novembre 1989, deux jours après l'ouverture et la chute de ce symbole de la séparation de l'Europe. Dans les années 70, le musicien avait été opprimé puis déchu de sa nationalité soviétique, après avoir défendu et hébergé l'écrivain dissident Alexandre Soljenitsyne. En 1990, près de vingt ans plus tard, le président Gorbatchev l'avait réhabilité. Son combat difficile et courageux pour la défense des principes démocratiques, des droits humains et de la tolérance lui vaut le respect et l’admiration de la communauté internationale. Pour ses 80 ans, Le président Poutine a décoré Rostropovitch des insignes de l'Ordre du Service à la Patrie. Rostropovitch, qui partage aujourd'hui son temps entre la Russie, les Etats-Unis et l'Europe, a récemment connu des ennuis de santé. Il a été opéré d'une tumeur en février. Il est aujourd'hui en convalescence près de la capitale russe, mais est impatient de reprendre ses activités : "Je dois me dépêcher pour avoir le temps de tout faire!".

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

26/03/2007

152. Tout un symbole.

Le japon, où vit déjà le doyen de l'humanité ( Il s'appelle Tomoji Tanabe et est âgé de 111 ans ) est aussi , depuis ce 29 janvier 2007, le pays où vit la femme la plus âgée du monde. Tout un symbole pour le Japon, pays le plus vieillissant du monde. Dans ce pays où la moyenne d'âge de la population est de 41 ans, le nombre de centenaires explose. Il a quadruplé en l'espace de 10 ans et on en recense 28000.

yone doyenne huma 114 ans

Yone Minagawa est née le 4 janvier 1893 à Akaike, dans la préfecture de Fukuoka. Le japon sortait seulement de l'époque féodale pour entrer dans la modenité. Bien que sa vie chevauche trois siècles, elle n' a que ...114 ans, ce qui est fort  jeune pour une doyenne de l'humanité. Yone Minagawa vit dans une maison de retraite située dans sa ville natale d'Akaike.

Après la mort de son mari, elle éleva cinq enfants en vendant des fleurs et des légumes. Elle a survécu au décès de ces quatre fils et est entourée de sa fille, de six petits-enfants et de douze arrière-petits-enfants. Elle a déjà deux arrière-arrière-petits-enfants.

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

19/10/2006

151. Vieux pommier.

 

Vieuxpommier photo frippiat

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

10/10/2006

150. Sécurité ou liberté.

 

France :  L'association des directeurs d'établissements pour personnes âgées a publié un communiqué, ce lundi 09 octobre, pour prendre position sur le droit de fumer dans sa chambre, en maison de retraite.
L'association rappelle que "Fumer chez soi est un droit",  soulignant que "personnes âgées et très âgées doivent avoir les mêmes droits et obligations que tous les citoyens". 
Selon l'association, "Il est légitime qu'il leur soit interdit de fumer dans les espaces publics (couloirs, salle de restaurant...), mais impératif que leur espace privatif soit considéré comme un domicile".
Ceci est une réponse au ministre de la Santé Xavier Bertrand, qui a pour sa part, déclaré : "Que ce soit pour les hôpitaux ou pour les maisons de retraite, je ne souhaite plus que l'on puisse fumer dans sa chambre". 

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

04/10/2006

149. Médias et maladie.

L'actrice française Annie Girardot, qui fêtera son 75e anniversaire le 25 octobre prochain, est atteinte de la maladie neurodégénérative d'Alzheimer. L'actrice française a accepté de révéler, via l' hebdomadaire le plus diffusé en France, qu'elle était atteinte par cette maladie qui touche 25 millions de personnes dans le monde.

match031006

Cette grande figure du cinéma français a tourné récemment dans "Le temps de porte-plumes", de Daniel Duval et a encore plein de projets en tête. Elle voudrait sortir un DVD intitulé "Succès et confidences" et doit tourner un téléfilm de huit épisodes "Les Brasseurs d'affaires".  Elle sait encore étudier  ses textes et revit dès que la caméra tourne. Annie Girardot, très aidée et entourée par sa famille, a choisi de rendre publique la maladie pour  "essayer de déchirer le rideau de terreur qui entoure Alzheimer".

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

26/09/2006

148. Grande cause nationale.

Pour la 13eme journée mondiale "Alzheimer", le Premier Ministre français s’est rendu ce 21 septembre à Nice, chef lieu des Alpes Maritimes, l’une des villes les plus touchées par la maladie, mais aussi des plus réactives. "La maladie d’Alzheimer sera grande cause nationale en 2007" a annoncé Dominique de Villepin dans son allocution.
Alors qu’aujourd’hui en France, plus de 850 000 personnes sont atteintes de cette maladie neurologique et qu’1,4 million sera touché d’ici 2020, le gouvernement a décidé d’intensifier son action dans le cadre du Plan solidarité grand âge. Face à une maladie qui n’est dépistée que dans un cas sur deux, le chef du gouvernement a rappelé son souhait de "mettre en place une consultation de prévention financée par la sécurité sociale pour les personnes de plus de 70 ans ".
Une mission, présidée par le professeur Glowinski, doit réunir prochainement les plus grands experts nationaux afin d’obtenir une mobilisation à la hauteur de celle des maladies comme le SIDA et le cancer a encore annoncé le Premier Ministre français.

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

15/09/2006

 147. Activité physique et longévité.

L'activité physique  permet de vivre plus longtemps.

Pour les personnes âgées, il est indispensable  de garder une activité physique. Celles qui vivent de manière autonome ont de multiples occasions d’être physiquement actives. Qu’il s’agisse de marcher, de monter ou descendre un escalier, de faire du ménage, de jardiner, de faire ses courses et pour les personnes motivées de poursuivre une pratique sportive, toute activité physique génère une dépense énergétique. Celle-ci a été quantifiée par des méthodes isotopique et calorimétrique chez 302 personnes âgées de 70 à 82 ans vivant à leur domicile. Chaque personne a été suivie pendant une longue période (plus de 6 ans en moyenne) entre 1998 et 2006. Selon leur niveau d’activité, elles ont été classées en peu actives (< 521 kcal/j), moyennement actives (521-770 kcal/j) ou très actives (> 770 kcal/j). Durant cette période, 35 sont décédées. Les personnes dépensant le moins d’énergie au quotidien avaient un risque de décès deux fois plus important que celles qui s’activaient le plus. A chaque fois que les dépenses énergétiques étaient augmentées de 287 kcal/j, le risque de mortalité diminuait de 30%. Ce bénéfice était indépendant de l’âge, du sexe, de la race, du poids corporel, du lieu de résidence ou de la qualité du sommeil. Il ne dépendait pas non plus du niveau d’éducation, de l’état de santé préalable ou de la consommation de tabac. Cette étude quantitative des dépenses énergétiques, quelle qu’en soit l’origine, montre que le simple fait de bouger a un impact très positif sur notre espérance de vie.

 

étude publiée dans Succesfull aging edition : Manini T.M. et al. JAMA 2006 ; 296 : 171-179 - Bf 886-2006.

 

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

10/09/2006

 146. La froideur des chiffres.

Belgique :  l'Institut scientifique de Santé publique (ISP) a dressé un premier bilan de la surmortalité durant la période de canicule en 2006.

Sur une population totale de 10,5 millions d'individus, on estime qu'environ 940 personnes, principalement parmi les plus de 65 ans et surtout celles de 85 ans et plus, sont décédées prématurément des suites des pics élevés de températures et d'ozone enregistrés lors de la vague de chaleur.

Alors qu'un nombre de décès inférieur à la moyenne attendue a été relevé en juin, la mortalité a excédé cette moyenne au cours du pic de chaleur qui a frappé la Belgique du 12 au 18 juin (+144 décès prématurés).

En juillet également, le lien entre température, pics d'ozone et mortalité est clair, selon le cabinet. Trois vagues de chaleur (du 2 au 5, du 17 au 22 et du 24 au 28 juillet) ont donné lieu, pour tout le mois, à 739 décès supplémentaires, dont 501 (ou 68 pc) concernaient des personnes âgées de 85 ans et plus. 

Pour information, la Belgique compte environ 10,5 millions d'habitants.

 

 

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

01/09/2006

145. Les exilés de la société.

1 MRS

 

Dans la plupart des pays Européens, les politiques de soins et de services aux personnes âgées contribuent à les rendre plus dépendantes.  Les plus âgés deviennent objets de service dans une absence quasi totale de réciprocité. Ces politiques renforcent la construction sociale de la vieillesse comme temps de dépendance et de ségrégation en poussant des êtres à vivre dans le monde des vieux, des services et soins offerts aux vieux. Les vieux représentent toujours le non vivre, ce sont les exilés de la société. 

On ne peut plus reléguer les "vieux" dans un monde à part, sans lien ni prise avec le monde social actif.

 

Myriam Lequeu.


 "Misère et insolence de la vieillesse",  Editions labor, 1998.

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

25/08/2006

 144. Convivialité.

En institution, les repas prennent une place essentielle dans la vie des personnes âgées. Ces moments rythment la journée et devraient constituer une occasion importante de rencontre et d'échange, en plus d'apporter un moment de plaisir et de détente.

Des scientifiques Hollandais ont étudié l' impact positif de repas conviviaux sur le bien-être des pensionnaires non déments. Cinq établissements ont participé à une étude pendant 6 mois au cours desquels 178 résidents retenus ont été répartis de façon randomisée en 2 groupes : un groupe intervention de 95 sujets et un groupe témoin de 83 sujets chez qui les habitudes de repas n’étaient pas changées. La moyenne d’âge n'était que de 77 ans mais pratiquement tous les participants avaient une mobilité réduite, étaient dépendants et incontinents. Alors que le groupe témoin recevait ses repas sur un plateau préparé à l’avance, les sujets du groupe intervention mangeaient dans un environnement familial : une vaisselle normale, sur une nappe, avec possibilité de choix. Le personnel venait s'asseoir et discuter avec les participants au repas dans la salle de restaurant du groupe intervention.
Au bout des 6 mois, les scientifiques ont observé une amélioration significative de la qualité de vie et aussi un maintien des performances physiques et du poids corporel dans le groupe intervention, tandis que ces paramètres déclinaient dans le groupe témoin. Cette étude très pragmatique a démontré que les repas pris dans une atmosphère plus familiale et conviviale avaient un impact favorable sur le bien-être des personnes dépendantes vivant en institution.
Des expériences plus ou moins similaires avaient déjà démontré qu’une amélioration de l’environnement lors des repas avait  des effets bénéfiques sur le comportement et l’humeur de patients atteints de démence.

 
d'après successful aging edition, information scientifique sur les mécanismes du vieillissement et la prévention. (Nijs KAND et al. Brit Med Journal 2006;332:1180-1184)

 

 

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

21/08/2006

 143. Les vraies questions.

Et si les personnes âgées étaient, avant tout, considérées comme des personnes adultes ?


Que perdrions-nous, nous les professionnels, de notre pouvoir, de notre narcissisme ?

Que gagnerions-nous en échanges vrais, en expérience de vie, en humilité, en respect ?

Sommes-nous prêts à laisser vraiment la parole à chacun de nos aînés ?
A leur permettre d’exprimer leurs attentes, leurs craintes, leurs sentiments d’abandon, d’inutilité, leur peur de l’échéance finale, de la mort ?


Sommes-nous prêts à poursuivre le chemin avec chacun d’eux dans un échange relationnel fait de respect et d’intégration dans la vie sociale ?



Ces questions nous sont posées par  Marie-Claire GIARD, assistante sociale, responsable de l’Antenne Andromède, gérée par le Centre public d'action sociale de Woluwe-Saint-Lambert, en Belgique.
En 1993, l’Antenne Andromède avait été reconnue comme projet innovant dans le cadre de l’Année Européenne du 3ème âge.

Écrit par p@role. dans . | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer